Retour

Le président de l'UPA se rendra au Témiscamingue mercredi

Le président de l'Union des producteurs agricoles du Québec, Marcel Groleau, sera au Témiscamingue ce mercredi. Il y est attendu par les agriculteurs de la région qui craignent de plus en plus le spectre de la financiarisation des terres agricoles.

Avec les informations de Boualem Hadjouti

Sylvain Baril, président de l'UPA secteur Témiscamingue, souligne que cette visite intervient au moment où il est de plus en plus question de la vente de terres agricoles à des non-résidents.

« C'est nous, le syndicat local, qui [lui a] demandé de venir, parce que [ce sont] des producteurs qui nous ont demandé même de le faire venir. C'est concernant la morosité qu'il y a en agriculture, du fait de ce qui s'est passé avec le [Partenariat transpacifique] avec la production laitière et ce qui se passe depuis un bout de temps c'est des transactions de terres, qui se vendent à des étrangers au Témiscamingue », énumère M. Baril.

Rappelons que, selon le président régional de l'UPA, Sylvain Vachon, 1300 hectares de terres agricoles du Témiscamingue ont été promis à des acheteurs d'origine chinoise, une superficie qui s'ajoute aux 7300 hectares déjà vendus à des intérêts étrangers à la région depuis 2009.

Sylvain Baril, ajoute craindre « qu'à un moment donné, les terres ne nous appartiennent plus au Témiscamingue. »

Plus d'articles