Retour

Le procès pour un incendie à Louvicourt en 2003 est de nouveau reporté

Le procès de Marie-Lyne Plourde, accusée d'avoir comploté avec son frère pour incendier le restaurant l'Étoile du Nord à Louvicourt en 2003, a de nouveau été reporté. L'état de santé de l'accusée est en cause.

Un texte de Thomas Deshaies

Le procès devait avoir lieu mercredi au palais de justice de Val-d'Or, mais le juge a décidé de le reporter à une date indéterminée, puisqu'il n'a toujours pas obtenu une évaluation psychologique de l'accusée.

Initialement, le procès avait été prévu pour le 11 juillet. Par contre, au cours des derniers jours, il y avait une demande de remise qui avait été faite et qui avait été accordée par le juge. Le dossier revenait à la cour pour avoir un bilan de santé de Mme Plourde, explique le procureur de la Couronne, Jonathan Tondreau.

Rappelons que Marie-Lyne Plourde possédait le restaurant L'Orée des bois, à Louvicourt, au moment où l'établissement de son compétiteur a été rasé par les flammes le 14 mai 2003.

Ce n'est qu'en octobre 2016, soit 13 ans après les faits, qu'elle a été accusée de complot dans le but de commettre un incendie criminel à l'Étoile du Nord.

Arrivée tardive au tribunal

Devant le tribunal mercredi matin, l'avocat de la défense, Pascal Jolicoeur, a expliqué que sa cliente a omis de se présenter à son rendez-vous du 4 juillet avec son médecin pour qu'elle y subisse une évaluation psychologique.

Marie-Lyne Plourde n'était également pas présente au palais de justice, ce qui lui a valu un mandat d'arrêt visé.

L'accusée s'est finalement présentée au tribunal, une heure en retard, sans que l'intervention des policiers ne soit nécessaire.

Il y a Me Jolicoeur qui a contacté sa cliente via personne interposée, qui est parvenu à lui parler, pour lui mentionner de se présenter ici. Finalement, il n'y a pas eu d'interactions avec les policiers, précise Me Tondreau.

Le mandat d'arrêt a donc été cassé par le juge Jean-Pierre Gervais.

Le juge s'est montré compréhensif, mais a rappelé à l'accusé que la collaboration avec son avocat et son médecin était essentielle.

Les parties seront de retour au palais de justice le 30 juillet prochain, afin de prendre connaissance de l'évaluation psychologique.

Aucune autre date de procès n'a donc pour l'instant été déterminée. L'avocat de la défense, Pascal Jolicoeur, n'a pas souhaité nous accorder d'entrevue lors de notre passage au palais de justice, expliquant qu'il devait d'abord s'entretenir avec sa cliente.

Bisbille avec la compagnie d'assurance

Rappelons que pendant 13 ans, Solange Bédard Martin, propriétaire du restaurant l'Étoile du Nord, a livré une bataille contre sa compagnie d'assurances afin d'être indemnisée.

Axa, rachetée depuis par Intact Assurance, soutenait que c'était le fils de la propriétaire qui avait volontairement mis le feu à l'établissement en utilisant les grille-pains.

Depuis la mise en accusation de Marie-Lyne Plourde, Intact Assurance a consenti à verser une somme de plus de 426 000 $ à la propriétaire du restaurant l'Étoile du Nord. Solange Bédard Martin et son fils affirment toutefois que l'entièreté du montant a servi à payer les honoraires des avocats.

En parallèle, Solange Bédard-Martin poursuit toujours Intact Assurance en Cour supérieure, alléguant que la compagnie aurait agi de mauvaise foi.

L'avocat de la compagnie d'assurances réfute ces allégations.

Plus d'articles