Retour

Le projet Akasaba Ouest suscite peu de questions à la séance d'information du BAPE

Le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) a tenu une soirée d'information lundi soir sur le projet d'ouverture de la mine Akasaba Ouest de Val-d'Or. Ce projet de mine à ciel ouvert, qui sera exploité par Agnico Eagle à une quinzaine de kilomètres de Val-d'Or, près des lacs Bayeul, Ben et Sabourin. 

Un texte d'Émélie Rivard-Boudreau

Une quarantaine de personnes ont assisté à cette rencontre au Club de sports Belvédère, mais la période de questions a été brève lors de cette soirée.

Une seule personne s'est approchée du microphone après la présentation de la minière sur son projet de mine à ciel ouvert Akasaba Ouest. Ce n'est qu'après quelques relances de la maîtresse de cérémonie que quatre autres personnes ont interrogé la compagnie.

Le directeur général de la mine Goldex, Marc Moffet, a cette interprétation pour le peu de questions soulevées. « Je pense que le travail se fait beaucoup en amont d'un projet. On voit la preuve aujourd'hui. On a acquis le projet en 2014, donc ça fait deux ans qu'on parle aux gens, qu'on les consulte. »

Des audiences seront-elles demandées?

Le porte-parole du Regroupement vigilance mines Abitibi-Témiscamingue, Marc Nantel, a posé des questions sur la perte de milieux humides. Il aurait souhaité de meilleures réponses. « On va aller probablement faire la demande d'un BAPE pour vérifier, pour avoir des questions plus pointues et avoir des réponses », a-t-il mentionné. 

Construction d'un ou deux chemins?

Pour limiter le dérangement des résidents près de son projet, Agnico Eagle envisage de construire un chemin de 6,7 km pour le transport du minerai et des employés. Cependant, une compagnie forestière souhaiterait elle aussi aménager un chemin dans le même secteur, mais avec un tracé différent.

Résidant au lac Sabourin, Christian D'amour ne croit pas en la nécessité d'audiences publiques, mais il s'inquiète de cette situation. « On va se retrouver avec deux chemins qui traversent une zone où il ne devrait pas y en avoir de chemin », se questionne-t-il. 

La suite de la procédure

Le public peut soumettre une demande d'audiences publiques sur le projet jusqu'au 18 novembre.

Le rapport de la période d'information et de consultation sera rendu public par le BAPE au début du mois de décembre.

Plus d'articles