Retour

Le projet de mini-centrales hydroélectriques du Témiscamingue sur le web

Un site web est maintenant disponible pour tout connaître du projet de mini-centrales hydroélectriques Onimiki, dans le sud du Témiscamingue. Il s'agit d'un projet porté par les communautés des Premières Nations de Kebaowek et de Wolf Lake et la MRC de Témiscamingue.

Avec les informations de Tanya Neveu

Le site web a été lancé la semaine dernière dans la communauté de Kebaowek.

On y apprend entres autres que que le projet Onimiki représente un investissement de l'ordre de 190 millions de dollars.

Sa construction devrait durer deux ans et permettra de créer plus de 200 emplois dans la région.

Les experts évaluent qu'il devrait générer des revenus nets de près de deux millions de dollars dès la première année.

La préfète du Témiscamingue, Claire Bolduc, explique que cet outil est impératif pour un projet d'une telle envergure.

« On a voulu le lancer maintenant parce qu'on est en attente des autorisations du gouvernement pour les droits hydriques. Quand on fait ces interventions politiques-là, il faut que notre monde soit au courant sur quoi les élus travaillent. C'est une question de transparence, c'est une question d'information à la population », indique-t-elle.

Pour tout connaître du projet

Au cours des prochains mois, la Brigade Onimiki sera présente lors de différents événements sur le territoire afin de faire connaître le projet à la population.

Des photos et des cartes géographiques sont disponibles au onimiki.ca pour en apprendre davantage sur ce projet d'envergure au Témiscamingue

Le projet Onimiki souhaite mettre en place un programme de visites et d'interprétation. Le futur centre d'interprétation d'Onimiki aura une mission éducative.

Plus d'articles