Retour

Le projet de parc régional des collines Kekeko avance

Le Conseil municipal de Rouyn-Noranda mandate l'Institut du nouveau monde (INM) de mener une démarche de concertation et de participation citoyenne en vue de la création d'un parc régional aux collines Kekeko.

Avec les informations d’Émilie Parent-Bouchard

Cette consultation, dont les coûts sont estimés à près de 50 000 dollars, vise à établir ce que la population et les ministères qui ont accès à ces terres publiques souhaitent pour l'utilisation du territoire.Entendre les citoyensLa directrice de l'aménagement du territoire et de l'urbanisme, Josée Banville, indique que ces consultations sont obligatoires dans le processus légal qui encadre la création d'un parc régional.« Considérant toutes les démarches de consultation qui sont à faire, oui avec la population, mais aussi avec les utilisateurs du secteur comme ce sont des terres publiques, on va devoir s'asseoir avec ces gens-là pour convenir de certaines modalités d'intervention sur la façon de faire certains travaux », soutient Mme Banville.« Donc, ça ne prohibera pas totalement les travaux, ajoute-t-elle. Sauf qu'on va s'entendre, par exemple, sur le secteur qui va être utilisé de manière plus intensive par le récréatif, de limiter les travaux dans ce secteur-là, en permettre peut-être en périphérie, mais de convenir de certaines modalités », explique-t-elle.

Josée Banville explique que si les démarches qui visent la protection du territoire se déroulent comme prévu, le nouveau parc régional pourrait voir le jour dans des délais de 18 à 24 mois.

Plus d'articles

Commentaires