Retour

Le Regroupement vigilance mines inquiet de la disponibilité du nouveau ministre responsable des mines

Le Regroupement vigilance mines de l'Abitibi-Témiscamingue (REVIMAT) déplore la perte du ministre délégué aux mines pour la région. Luc Blanchette a été nommé ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs samedi dans la foulée du remaniement ministériel provoqué par la démission du ministre des Transports, Jacques Daoust.

Le ministre des Ressources naturelles, Pierre Arcand, récupère ses fonctions de ministre délégué aux mines, une attribution qui était déjà chapeautée par son ministère. 

Inquiétudes quant à la distance et à la disponibilité

Le porte-parole du REVIMAT, Marc Nantel, craint qu'il ne soit plus difficile d'obtenir une rencontre avec ce nouveau responsable du dossier minier. « C'est de voir que le ministère se retrouve à Québec, c'est une des choses qui nous inquiète, fait-il valoir. Quand on veut rencontrer les gens responsables et qu'on sait qu'on a 850 kilomètres [à faire] pour aller les rencontrer, c'est déjà une inquiétude. »

Le nouveau ministre délégué aux mines, Pierre Arcand, est en mission à l'extérieur du Québec tout la semaine. Il n'était pas disponible pour accorder une entrevue.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine