La 47e édition du Tour de l'Abitibi a été lancée hier à Val-d'Or. Malgré la pluie abondante en début de soirée, plusieurs centaines de spectateurs ont assisté au retour du Tour de l'Abitibi à Val-d'Or, après quatre années d'absence.

Un texte d' Émélie Rivard-Boudreau

La cérémonie protocolaire, qui a présenté les 23 équipes participantes, a été suivie du Challenge sprint, première étape non officielle du Tour, remportée par le Français Pierre Barbier. 

C'est la 21e fois que Val-d'Or accueille le Tour. La ville l'a même hébergé pendant plus de douze années consécutives, entre 1998 et 2010. Le retour au bercail était donc important pour plusieurs amateurs et bénévoles.

« Je pense qu'un retour à Val-d'Or cette année c'est gros, parce que ça assure une pérennité pour le Tour de l'Abitibi, que vraiment toutes les villes s'impliquent », souligne Maurice Normand, bénévole au Tour de l'Abitibi depuis plus de quarante ans.

Amateurs et relève comblés

Le retour du Tour à Val-d'Or réjouit également les amateurs de vélo de route, comme Stéphane Larose. « Dans le fond c'est toute la stratégie, la tactique qu'il y a dans le peloton, la vitesse à laquelle ils vont, etc. Moi c'est plus à ce niveau-là que ça m'impressionne », raconte-t-il. 

Selon Michel Lavoie, président du Club Accro Vélo de Val-d'Or, c'est aussi un événement inspirant pour les jeunes athlètes. « Moi je trouve que c'est surtout le fun pour nos jeunes qui voient des modèles », indique-t-il. 

La course amène également le Club Accro Vélo à prêter main-forte à l'organisation, en mobilisant les jeunes cyclistes et leur famille à donner de leur temps pour faire du bénévolat.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête effrayante en Hongrie





Rabais de la semaine