Des centaines de personnes sont attendues cette fin de semaine à Pikogan pour assister au 6e pow-wow de la communauté.

L'événement vise à souligner la culture autochtone à travers des danses, des chants et d'autres activités traditionnelles.

Les Amossois sont invités à participer à l'événement qui vise à rapprocher les communautés et faire découvrir la culture autochtone.

Des kiosques d'artisanat et de nourriture traditionnelle seront aussi ouverts sur le site.

Il y aura aussi des courses de portage et de canot sur l'Harricana.

Cette année, le comité organisateur va célébrer le tambour qui possède une place particulière dans le cœur des Anichinabés et est le point central de l'arène lors du pow-wow.

« C'est le premier son que tout être humain a entendu quand il grandit dans le ventre de la mère. Le tambour pour nous, ça représente un battement de cœur, ça vient te chercher, ça vient nous faire vibrer, c'est pour ça qu'on se rassemble autour de ce son-là, on danse, puis on se laisse aller. Pour nous, le son du tambour, c'est réconfortant », mentionne Isabelle Mapachee, cofondatrice du pow-wow.

Il sera aussi possible d'observer des artefacts datant de 200 à 300 ans qui témoignent des traditions des Anichinabés près de la rivière Duparquet et du lac Abitibi.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un gros chien fait des vagues en apprenant à nager





Rabais de la semaine