Retour

Le travail des députés libéraux de la région critiqué

Le président du Parti québécois en Abitibi-Témiscamingue critique le travail des députés libéraux dans la région. Selon Gabriel Massicotte, les députés ne sont pas assez à l'écoute de la population et des différents groupes qui manifestent ces jours-ci. Il note également que le ministre Luc Blanchette accuse parfois les journalistes de désinformation et les gens d'affaires de participer à un climat de morosité lorsqu'ils expriment des inquiétudes.

Le président du Parti Québécois pour la région se demande également si les députés Guy Bourgeois et Luc Blanchette se battent pour que l'Abitibi-Témiscamingue ait une place dans le Plan Nord. « On entend plein d'annonces au Lac-St-Jean, sur la Côte-Nord, des choses qui se développent, qui avancent, dit-il, mais dans la région, le calme total. Il ne se passe pas grand chose. On a l'impression que la région, qui est pourtant une plaque tournante vers le nord, n'est pas mise à contribution. On n'a rien de concret qui ressort et on ne les voit pas non plus se manifester par rapport aux inquiétudes que certains gens de la région ont. »

Gabriel Massicotte aurait aussi aimé voir le ministre régional, Luc Blanchette, intervienne au cours des dernières semaines à propos de la situation qui prévaut à Val-d'Or. Le ministre Luc Blanchette a décidé de ne pas commenter.

Il présentera son bilan de session dans quelques semaines. Le député d'Abitibi-Est, Guy Bourgeois, n'était pas disponible pour accorder une entrevue.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine