Retour

Le Vieux Noranda se transforme en plateau de tournage pour le film Gold

La 7e rue du Vieux Noranda s'est transformée en plateau de tournage mercredi soir alors que 150 figurants ont participé à l'enregistrement d'une scène centrale du film Gold de l'Abitibien Eric Morin.

Une texte de Marc-Olivier Thibault

Pour les scènes filmées en région, le réalisateur son équipe ont dû faire appel à des ressources locales qui ont préparé le terrain en marge du tournage. Ces gens sont d'une importance capitale précise Eric Morin.

« Quand t'amènes une équipe de tournage qui vient de l'extérieur dans un autre lieu, une autre ville, c'est important d'avoir les gens de la place qui connaissent les ressources. Juste l'histoire des autos, c'est tout le temps par des connaissances des gens qui connaissent quelqu'un qui dit : lui il a tel char! »

La maison de production Parce que film qui a tourné Chasse au Godard d'Abbittibbi en 2013 dans la région a développé un contact privilégié avec l'Abitibi-Témiscamingue. La magie du cinéma va s'opérer lors du tournage grâce à ces gens souligne producteur de Gold, Olivier Picard.

En plus de la centaine de figurants, quelques personnes de la région ont un petit rôle dans le film, dont le président des Disques 7ième Ciel, Steve Jolin.

Il fera une apparition comme travailleur minier.

Le budget de Gold est de près de 1 million de dollars. Après Rouyn-Noranda, le tournage se poursuivra à Montréal et à Hambourg en Allemagne.

Le film est attendu en salle en 2018.

Plus d'articles

Commentaires