Retour

Léandre Bergeron cède la boutique La Semence

Une page d'histoire se tourne dans l'offre alimentaire biologique de Rouyn-Noranda. En entrevue à l'émission Des matins en or, le boulanger Léandre Bergeron a confirmé qu'il cède son épicerie fine La Semence à deux de ses employés.

D’après une entrevue de David Chabot

« C’est une continuité aussi, je ne quitte pas La Semence, je vais continuer à faire mon pain! », a lancé d’emblée celui qui a fait de son commerce une institution dans le Vieux-Noranda.

Rappelons que Léandre Bergeron avait lancé un cri du cœur au cours des derniers mois pour sensibiliser la population à la survie des commerces locaux d’alimentation.Ce dernier évoquait que le commerce traversait une période plus difficile depuis que les supermarchés développent le créneau des produits biologiques.

« Évidemment on souffre un peu de la concurrence, mais ça ne nous met pas par terre », rassure-t-il à l’idée de léguer son épicerie malgré les pressions du marché alimentaire.

Le boulanger affirme qu’il lègue son commerce à deux employés très impliqués depuis au moins quatre ans. « Ils connaissent très bien le magasin, alors la continuité est assurée », dit-il.Un nouveau livreEn cédant son épicerie fine, Léandre Bergeron soutient qu’il pourra retourner à ses anciennes amours.

Avec les tâches administratives en moins, Léandre Bergeron laisse entendre qu’il en profitera pour se mettre à l’écriture d’un nouveau livre.

Les débuts

Pour Léandre Bergeron, La Semence est le fruit d’une volonté d’agrandir l’offre alimentaire dans la région.

« C’est d’abord [l'initiative] un groupe d’achat de granos au début des années 80! », a-t-il lancé en ricanant.

Vers 1987, Léandre Bergeron s’est vu prendre La Semence sous son aile en raison des difficultés de la boutique à évoluer sous la structure d’une coopérative.

Près d’une dizaine de personnes travaillent au commerce La Semence.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu’est-ce que le fétichisme des pieds?





Rabais de la semaine