Retour

Lebel-sur-Quévillon veut garder ouvert le point de service de la Banque CIBC

La municipalité de Lebel-sur-Quévillon multiplie les démarches pour renverser la décision de la Banque CIBC de fermer son point de service situé dans la localité.

La banque qui a ouvert à Lebel-sur-Quévillon, dans le Nord-du-Québec il y a 51 ans, envisage de transférer ses activités à Senneterre en septembre prochain.

Le maire mobilise la communauté

Le maire Alain Poirier a remis au député de la circonscription d'Abititbi-Baie-James-Nunavik-Eeyou, Romeo Saganash, une pétition de 864 signatures qui s'opposent à la démarche de la banque.

Il compte aussi entreprendre des actions pour faire revenir la CIBC sur sa décision.

« Il y a aussi la communauté crie de Chisasibi, dans le Nord-du-Québec, qui est dans la même situation que nous, moi je vais les rejoindre pour qu'ils se joignent à nous, à ce mouvement-là, explique le maire. Aussi, je vais descendre à Montréal, on va rencontrer les gens de la CIBC, on est en train de monter notre portrait économique de la ville, on va les rencontrer et on va leur montrer ça. »

Une fermeture qui pénalise la communauté

Le maire Alain Poirier qui regrette la décision de la banque croit que ce départ va pénaliser sa communauté et surtout les personnes les plus âgées.

« J'ai des gens qui sont à la CIBC depuis son ouverture. Les institutions bancaires nous vendent toujours le volet électronique de la chose [...] On oublie trop souvent les gens qui sont à la retraite ou les gens qui ne sont pas habitués à utiliser ces appareils-là [...] Ça a un gros impact pour cette tranche de personne là », dit-il.

En parallèle, le maire Alain Poirier veut convaincre d'autres banques de s'installer dans sa municipalité.

La Banque CIBC va expliquer sa décision aux citoyens lors d'une assemblée publique le 8 juin 2017.

Plus d'articles

Commentaires