Retour

Les actionnaires de Québec Lithium dans l'incertitude

Plus de six mois après la vente de la mine Québec Lithium à la compagnie chinoise Jien International, des actionnaires sont toujours dans l'incertitude. L'entreprise de RB Energy, qui possédait la mine Québec Lithium avant d'avoir des problèmes financiers, n'a toujours pas déclaré faillite, mais n'a plus aucun actif depuis la vente.

Un texte de Jean-Marc Belzile

Avec cinq autres personnes, Réjean Brochu avait investi près de 600 000 $ dans l'entreprise RB Energy. Il se demande pourquoi les actionnaires n'ont pas été consultés lors de la transaction qui a fait passer la mine Québec Lithium aux mains de la compagnie chinoise Jien International.

Mais nous, on fait quoi?

Réjean Brochu, actionnaire de RN Energy

« Si la compagnie avait fait faillite, c'est correct, on aurait été perdants à 100 %. Mais là, les valeurs étaient là, ils les ont vendues pour en faire quelque chose de mieux », s'inquiète Réjean Brochu.

L'argent perdu?

Jien International a seulement acheté les actifs de la compagnie, et non les actions. La transaction a été réalisée par le syndic KSV et ensuite approuvée par un juge.

La porte-parole d'Investissement Québec, Chantal Corbeil, estime que tout a été fait dans les règles. « En général, c'est un délai de 48 heures quand il y a une requête comme ça. Investissement Québec, par transparence, a demandé à ce qu'il y ait un délai de 10 jours pour que les gens sachent ce qui se passait et ce qui était offert. Pendant ce délai de 10 jours, aucun des actionnaires ne s'est manifesté », souligne-t-elle.

Selon le conseiller en redressement financier du syndic de faillite Raymond Chabot, Pier-Paul Belzile-Lacasse, en cas d'insolvabilité, ce sont toujours les créanciers qui sont remboursés en premier. « Le créancier, sa possession, c'est l'actif. S'il a les garanties suffisantes, à ce moment-là, il décide à qui il les vend. On peut avoir 100 % des actions, on n'est pas à l'abri de ça ».

Selon Pier-Paul-Belzile, dans ce type de cas, il est pratiquement impossible que les actionnaires revoient un jour leur argent.

Recours collectif annulé

Par ailleurs, les actionnaires de la compagnie RB Energy, qui comptaient sur le recours collectif contre la minière pour retrouver un peu d'argent, ont eu une mauvaise nouvelle.

La Cour supérieure de justice de l'Ontario a annulé le recours le 28 novembre dernier, en raison de l'insolvabilité de l'entreprise. Elle a, du même coup, approuvé un règlement au montant de 400 000 $. Les actionnaires ne recevront pas d'argent, puisque ce montant ne couvre même pas les frais d'avocat.

Le recours collectif avait été intenté en 2011 concernant la mine Québec Lithium. Les demandeurs alléguaient que des documents de l'entreprise étaient trompeurs en ce qui concerne le volume de minerai minéralisé et la teneur de lithium.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce garçon se fait prendre par le reste de sa famille!





Rabais de la semaine