Retour

Les autochtones de l’Abitibi-Témiscamingue veulent faire connaître leurs stations de radio

La journée mondiale de la radio qui se tient le 13 février et est aussi soulignée dans les communautés autochtones de l'Abitibi-Témiscamingue. Quatre radios autochtones diffusent en Abitibi-Témiscamingue, soit à Winneway, Timiskaming First Nation, Pikogan et Lac-Simon.

Un reportage de Jocelyn Corbeil

Jeremy Kistabish, âgé de 31 ans, est le seul animateur à la station de radio CKAG. Auteur-compositeur interprète, il affirme que la passion pour la radio lui vient d’abord de la musique.

Depuis 7 ans, Jemery Kistabish informe et divertit ses auditeurs de Pikogan, mais aussi ceux des environs.« C'est beaucoup pour informer la communauté de ce qui se passe dans le village, donner des informations, on s'informe aussi de ce qui se passe à Amos et dans la région », explique-t-il.

FinancementComme bien des radios communautaires, la recherche de financement représente un grand défi pour la coordonnatrice de la station de radio de Pikogan, Brenda Rankin.« [J’aimerais] vraiment du nouvel équipement et qu'on soit autonome financièrement. J'aimerais ça qu'on puisse arrêter toujours de courir après du financement. Ce serait mon souhait en tout cas. »

Brenda Rankin a également un autre souhait pour sa station.« C’est peut-être un peu péjoratif parce qu'on se fait appeler « la radio des Indiens » et moi j'aimerais ça qu'on devienne CKAG ou la radio de Pikogan et que les gens viennent voir, viennent nous rencontrer », soutient-elle.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Le secret derrière les trop longues douches de ce jeune homme...





Rabais de la semaine