Retour

Les avocats veulent créer une fédération pour être mieux représentés

À l'instar des médecins, des avocats et avocates de la province souhaitent avoir leur propre fédération. Ils estiment que le Barreau du Québec ne peut les défendre convenablement en raison de sa mission première qui est de protéger le public

Avec les informations de Jean-Marc Belzile

Le bâtonnier de l'Abitibi-Témiscamingue, Me Marc Lemay, fait partie de ceux qui militent en faveur d'une nouvelle fédération.Selon lui, personne ne défend actuellement les intérêts de tous les avocats de la province.

Marc Lemay s’appuie sur différents exemples lorsqu’il affirme que les avocats ne retrouvent pas l’appui escompté.« [Il y a] tout le dossier de l'arrêt Jordan [où] tout le monde dit que ce sont les avocats et avocates qui se traînent les pieds bien souvent, ce qui est complètement faux. [Il y a] le dossier de la négociation du tarif pour l'aide juridique et surtout des prises de position dans plusieurs dossiers pour défendre les avocats et avocates », fait-il valoir.

Pas le rôle du BarreauLe Barreau du Québec assure que ce n'est pas son rôle de défendre ses membres.

Le conseiller en communication à l'Office des professions du Québec, Stéphane Boivin, abonde dans le même sens.« Le rôle principal d'un ordre professionnel est la protection du public. Le rôle de protection des membres s'effectue par le biais d'une association, d'un syndicat ou d'une fédération », souligne-t-elle.Dossier qui progresse rapidementCe projet de fédération est chapeauté par l'Association des avocats et avocates de la province (AAP).Son président, Maxime Bernatchez, affirme que le dossier progresse rapidement.

La nouvelle fédération des avocats et avocates de la province pourrait voir le jour d'ici septembre 2018.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine