Retour

Les Canotiers du Nord-Ouest québécois exposent des photos de l'Expédition 67

Les Canotiers du Nord-Ouest québécois préparent leurs retrouvailles pour l'été 2017. Ceux qui ont effectué une expédition en canot de l'Abitibi vers Montréal en 1967, pour célébrer les 100 ans de la Confédération canadienne et de rejoindre l'Expo 67, ont organisé une exposition aux Promenades du cuivre de Rouyn-Noranda samedi. 

En plus de raconter leur expédition aux visiteurs, les canotiers ont exposé des photos, un canot et des articles souvenirs de l'époque. L'exposition avait pour but de faire connaître leur aventure au public et de financer leurs retrouvailles de l'été prochain.« Premièrement, c'est pour rappeler au monde c'était quoi cette expédition-là, parce que c'était quelque chose. Deuxièmement, on veut faire une rencontre en 2017. Il y en a 50 sur les 110 qui sont décédés, donc les enfants de ces gens-là peuvent venir assister à cette rencontre-là, il va y avoir une messe in memoriam. On vend nos porte-clés, pour se faire des fonds, pour voir aussi des commanditaires », explique Paul Lemay, un des anciens participants, et aujourd'hui bénévole pour les retrouvailles. 

Des souvenirs 

L'ancien canotier, Jacques Beaulé, se réunit avec d'autres bénévoles tous les mardis pour rassembler les souvenirs en vue des retrouvailles. « Ma mémoire se rappelle de plein de choses, mais à chaque fois que je parle à un canotier qui a fait la même expédition, il m'apprend plein de choses que je ne savais pas, puis, je me dis, la seule façon d'avoir l'ensemble de ces souvenirs-là, c'est qu'on se rencontre pour qu'on puisse partager ça », témoigne-t-il. 

Ils étaient 110 hommes abitibiens sur 55 canots pour pagayer jusqu'à Montréal pour l'expédition 67. Germain Allen, 88 ans, de Rouyn-Noranda, en faisait partie. Il était heureux de profiter de l'exposition pour se rappeler des souvenirs de cette aventure qu'il a réalisée lorsqu'il avait 39 ans. « C'était un défi personnel. Je voulais savoir si j'allais être capable de le faire et puis je l'ai fait! Quand on est partis, moi, ça m'a bien impressionné la foule qu'il y avait au bord du lac, même s'il pleuvait. Ils applaudissaient, ils criaient, il y avait beaucoup d'émotions. Quand ça s'est parti, on ramait, c'était vrai. Il n'y avait pas moyen de décider de s'en aller! ». 

Dans les prochains mois, les canotiers iront aussi dans d'autres MRC de la région pour présenter leur exposition.

Plus d'articles