Retour

Les citoyens de Latulipe-et-Gaboury condamnés à endurer la vitesse excessive des automobilistes

Au Témiscamingue, des citoyens de la municipalité de Latulipe-et-Gaboury se plaignent de la vitesse excessive des automobilistes sur la rue Principale. La municipalité a interpellé le ministère des Transports du Québec pour déplacer un panneau de limitation de vitesse à 50 km/h, mais sans succès.

Avec les informations de Boualem Hadjouti

« Ça me dérange, moi, puis ça me fait peur pour mes petits-enfants », affirme l'une des citoyennes de Latulipe-et-Gaboury, Julie Éthier.  Elle constate que plusieurs automobilistes ne respectent pas la limitation de vitesse dans le village.

Elle s'inquiète d'autant plus que la rue Principale est un passage obligatoire pour se rendre à l'école.

Paul Beauregard se bat depuis plus de deux ans pour sensibiliser à la problématique de la vitesse.  

Il s'est même fait le porte-parole des citoyens, notamment, auprès de la municipalité.

Paul Beauregard propose, entre autres, de mettre en place un feu jaune clignotant à l'entrée du village.

Demandes de la municipalité

Le maire Michel Duval a écrit à plusieurs reprises au ministère des Transports du Québec.  Ses demandes d'élargir le périmètre de limitation de vitesse ont été refusées.


Réponse du MTQ

De son côté, le ministère du Transport du Québec affirme qu'il doit respecter des normes concernant les panneaux de limitation de vitesse.

Pour le conseiller aux communications, Luc Adam, la demande de la municipalité ne répond pas à ses normes.

Le MTQ promet toutefois de rendre plus visible le panneau 50 km/h. Par ailleurs, la municipalité va organiser des campagnes de sensibilisation contre la vitesse excessive auprès des automobilistes.

Plus d'articles

Commentaires