Retour

Les citoyens de Val-d'Or invités à faire de la cuisine collective

La Journée nationale des cuisines collectives sera soulignée demain. Pour l'occasion, le Centre de Bénévolat de la Vallée-de-l'Or invite la population à vivre l'expérience d'une cuisine collective avec les groupes de la MRC de la Vallée-de-l'Or. Les cuisines collectives permettent de mieux manger à moindre coût et de briser l'isolement.

Avec les informations de Sandra Ataman

Carole St-Martin anime les cuisines collectives du Centre de bénévolat de la Vallée-de-l'Or. Au menu aujourd'hui : filets de porc, pâté chinois, macaroni, soupe-repas et compote de pommes. « Il y a beaucoup de gens qui ne connaissent pas le service et qui ne l'utilisent pas le service, dit Mme St-Martin. Et je trouve qu'aujourd'hui, quand tu as un salaire moyen, faire l'épicerie c'est déjà assez compliqué. »

Olivier Tourangeau est père monoparental. Il s'est joint au groupe il y a moins d'un an. « Quand j'arrive avec ma fille, la nourriture est déjà faite. Ça aide beaucoup. On fait du social, on s'amuse , on a beaucoup de plaisir », témoigne-t-il.

La cuisine collective vient en aide à M. Tourangeau dans son quotidien, tout comme à Eva Wilczynski. « C'est tout préparé d'avance, rappelle-t-elle. Moi, j'ai un petit qui va à l'école, je prépare ça, c'est pour ses lunchs. Et c'est bon, c'est fait avec des légumes, et lui est content quand j'arrive. »

Les cuisines collectives sont importantes pour un grand nombre de citoyens, explique la responsable de l'action communautaire au Centre de Bénévolat de la Vallée-de-l'Or, Karine Frechette. Mieux manger à moindre coût, briser l'isolement, créer des réseaux, reprendre le pouvoir sur sa vie, s'amuser, apprendre à cuisiner, vraiment tout ça est un ensemble de bonnes réponses pour participer à la cuisine collective

Le Regroupement des cuisines collectives existe depuis 25 ans au Québec.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine