Retour

Les étudiants abondent sur le marché de l'emploi pour l'été

L'été est le moment idéal pour plusieurs étudiants à la recherche d'un premier emploi. Dans la région, des possibilités leur sont offertes jusqu'à la fin août aussi bien dans les services municipaux que dans les commerces. À Amos, ils sont nombreux à saisir ces opportunités.

C'est aussi l'occasion rêvée pour ceux d'entre eux qui veulent se préparer financièrement pour la rentrée d'automne. Audrey Leduc étudiante au Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue entretient l'espace vert, entre autres, en arrosant les fleurs qu'elle a plantées au début de l'été. Elle fait partie des jeunes qui ont décroché un emploi d'été à la Ville d'Amos et elle travaille 40 heures par semaine jusqu'à la fin août. « C'est sûr qu'il faut ramasser de l'argent pour l'école [...] on n'a pas le choix de travailler », fait-elle remarquer. 

La Ville a même recruté de jeunes Français dans le cadre d'un partenariat. 

Les commerçants profitent aussi de la main-d'oeuvre étudiante

« On a beaucoup de demandes d'emploi, constate le directeur adjoint de l'IGA, Robert Julien. On le voit au niveau des secondaires 3, 4, eux, ils cherchent à rentrer dans le marché de l'emploi ».

Le Mouvement de la relève d'Amos région accompagne les chercheurs d'emploi d'été dans la recherche d'emploi. Selon le coordonnateur au MRAR, Jean-Michel Cloutier, les cas où un étudiant ne trouve pas d'emploi d'été sont rares. « C'est simplement parce qu'ils cherchent un domaine précis et la demande n'est pas si forte que ça [...] des fois c'est les étudiants qui se mettent les bâtons dans les roues », remarque-t-il. 

Jean-Michel Cloutier précise que plusieurs emplois sont financés par le programme Emplois d'été Canada.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête de neige au Colorado rend la conduite difficile





Rabais de la semaine