Retour

Les Everly Brothers, de passage à Rouyn-Noranda au faîte de la gloire... en 1958!

Les Everly Brothers, l'un des groupes les plus populaires de l'époque du rock'n'roll, sont bel et bien passés à la fin des années 1950. L'archiviste et historien de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) Sébastien Tessier confirme la rumeur qui circulait de bouche à oreille depuis un moment à Rouyn-Noranda grâce à des découpures de journaux de l'époque.

D'après une chronique de Sébastien Tessier

« Attention! C’est bien vrai! Les Everly Brothers à Rouyn-Noranda le 24 juin! », annonçait le journal La Frontière dans une publicité parue dans l'édition du 19 juin 1958. On prévoit alors un marathon de danse « Romp’n’Stomp » sans arrêt pendant une heure, ainsi que d’autres artistes vedettes et de nombreux prix pour cette soirée de la Saint-Jean-Baptiste.

L’événement a bel et bien eu lieu. La foule s'est rassemblée au Centre récréatif de Noranda — aujourd'hui connu comme l'aréna Iamgold — de 9h à minuit. Les billets étaient en prévente au Kresge, chez Musique Mignault et dans les bureaux du Centre Récréatif pour la modique somme de 1,50 $... ou 2 $ à la porte, annonçait le journal!

Aucun des trois journaux locaux n’a cependant fait de retour sur l’événement, si bien que seules quelques publicités témoignent aujourd'hui du passage dans la capitale du cuivre de ce groupe qui allait également laisser sa trace dans les palmarès musicaux.

Un groupe en pleine ascension

Il s’agit pourtant d'un groupe en pleine ascension dont les premiers tubes Bye, Bye Love et Wake Up Little Suzie, se vendent à des millions d’exemplaires. La chanson All I Have To Do is Dream trône au sommet du palmarès américain de la mi-mai jusqu’au 2 juin, soit quelques semaines avant le passage des Everly Brothers à Rouyn-Noranda. La balade est à l'époque l'une des plus prisées des discs jockeys.

Le groupe, composé des frères Don et Phil Everly, toune souvent au Grand Ole Opry, grande messe radiophonique des amateurs de musique country diffusée depuis Nashville au Tennessee depuis 1925. Le duo fait aussi un passage remarqué à l'émission Ed Sullivan Show, qui à l'époque, fait et défait les carrières.

Un entrefilet dans Le Progrès

C'est donc au sommet de la gloire que les Everly Brothers débarquent à Rouyn-Noranda. Mais comment se peut-il qu'un groupe aussi populaire ait pu passer sous le radar des journaux locaux? Le mystère demeure entier, si on exclut un entrefilet dans le journal Le Progrès.

Après une recherche approfondie, Sébastien Tessirer a effectivement retrouvé une mention sur le concert dans la chronique « Vu et entendu » de Lucette Lafrenière. Selon elle, ce sont près de 2000 adolescents qui se sont rassemblés au Centre Récréatif pour assister à une véritable soirée de rock’n’roll.

Elle précise qu’il y avait plusieurs jeunes en jeans et en robe provenant de Kirkland Lake et des villages avoisinants. Tellement, que la chroniqueuse responsable de la rubrique n'a « presque pas reconnu de figures connues, si ce n’est les Georges Chartrand qui, accompagnés des Roger Beauchamp et des Norm Connelly, fêtaient ce soir-là leur sixième anniversaire de mariage »...

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine