Retour

Les femelles caribou du troupeau de Val-d'Or ne seront pas mises en enclos cette année

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs n'effectuera pas de mise en enclos de femelles caribou gestantes ce printemps dans le secteur de Val-d'Or. Aux printemps 2014 et 2015, le ministère capturait des femelles caribous afin que des biologistes assurent la protection de leurs faons naissants et la survie de l'espèce dans ce secteur.

Avec les informations d'Émélie Rivard-Boudreau

Une année de pause

Cette année, le ministère souhaite, en 2016-2017, faire le bilan de cette expérience, indique le directeur régional de la gestion de la faune pour l'Abitibi-Témiscamingue, Daniel Spalding. Plusieurs questions se posent, selon lui. « Ça a été quoi les efforts investis, ça a été quoi les résultats, quels seraient, outre la mise en enclos, les autre moyens qu'on pourrait mettre de l'avant, pour augmenter le nombre de bêtes de cette harde-là, jusqu'à ce qu'elle atteigne un nombre qu'elle pourrait s'auto-perpétuer, donc qu'elle serait auto-suffisante par elle-même? », énumère M. Spalding.

Le directeur régional de la gestion de la faune pour l'Abitibi-Témiscamingue ajoute qu'une année de pause est nécessaire puisque les mêmes femelles sont souvent sollicitées.

Trop peu, trop tard, selon l'ABAT

L'Action boréale de l'Abitibi-Témiscamingue (ABAT), de son côté, considère qu'il est déjà trop tard pour le troupeau de caribous de Val-d'Or et ne croit pas en la mise bas en enclos des femelles.

« Pour Val-d'Or, il est trop tard, croit le président de l'ABAT, Henri Jacob. Peu importe, je ne suis pas capable de trouver un seul scientifique, et on l'a demandé à de multiples reprises au gouvernement de nous trouver un seul biologiste qui dirait, dans les conditions actuelles du territoire, qu'on peut maintenir une population de caribous, c'est impossible. On est loin de pouvoir maintenir une population, ce n'est pas proche. »

Selon le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, la harde de caribous de Val-d'Or contient moins de 20 individus. Le dernier décompte, à l'automne 2015, comptait 16 individus observés.

Plus d'articles

Commentaires