Retour

Les Forestiers rendront hommage à Guillaume Lefebvre

Les Forestiers d'Amos rendront hommage à Guillaume Lefebvre, un hockeyeur de la région qui est passé par leurs rangs avant de côtoyer les Mario Lemieux et Sydney Crosby dans la LNH et de connaître une longue carrière sur différents circuits de hockey professionnels.

Né à Amos en 1981, Lefebvre verra son chandail retiré par les Forestiers, équipe de hockey locale avec laquelle il a évolué de 1996 à 1998.

Il se dit touché par l'hommage qui lui sera rendu. « C'est tout un honneur. Ça a été une fierté de représenter la région en tant qu'Amossois. [...] C'est émouvant, c'est une fierté », affirme-t-il.

Dans la LHJMQ, il a évolué avec les Cartaractes de Shawinigan, les Scremaing Eagles de Cap-Breton avant de faire un retour dans la région et de rejoindre les rangs de la meute des Huskies de Rouyn-Noranda.

À l'âge de 20 ans, il a joué ses premiers matchs dans la LNH. Il est passé par les rangs des Pingouins de Pittsburgh, des Flyers de Philadelphie ainsi que des Bruins de Boston.

Non seulement a-t-il évolué aux côtés de Sydney Crosby avec les Pingouins de Pittsburgh lors de l'année recrue de ce dernier, c'est-à-dire en 2005-2006, mais il a aussi côtoyé plusieurs autres légendes du hockey.

Guillaume Lefebvre a aussi joué aux côtés de joueurs de la région dans la LNH. « J'ai eu la chance de jouer avec Éric Desjardins aussi, avec les Flyers. Je le regardais jouer. Je l'ai vu gagner la coupe Stanley avec le Canadien en 1993. C'est sûr que c'est vraiment spécial de pouvoir côtoyer ces joueurs-là », dit-il.

Lefebvre se dit très reconnaissant de la chance qu'il a eue de jouer dans les circuits professionnels. « Tout est nouveau aussi. Tu es jeune. Tu sors du junior majeur, en même temps, ton rêve, ça a toujours été de jouer au hockey dans la ligue nationale, se souvient-il. C'est sûr que c'est des moments dont je vais toujours me rappeler. »

L'an dernier, il a choisi de prendre sa retraite. « L'année passée, j'ai joué une dernière saison en France. Je sentais que l'heure avait sonné. J'ai décidé de passer à autre chose. Alors, avant que le monde décide de me tasser, j'ai décidé de me tasser moi-même! » ricane-t-il.

Il prend présentement une année sabbatique au cours de laquelle il compte voyager.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine