Retour

Les jeunes de Kitcisakik pourront bientôt profiter d'un nouveau terrain multisports

Kitcisakik est sur le point d'avoir son premier terrain multisport : le baseball, le soccer et le football pourront être pratiqués sur ce terrain situé au coeur de la communauté où les membres se donnent déjà rendez-vous pour compléter les travaux.

Avec les informations d'Émélie Rivard-Boudreau

Depuis la mi-juin, le terrain derrière l'école primaire de Kitcisakik s'est complètement transformé. Cette semaine, la communauté a été mobilisée pour poser le gazon de son futur terrain multisport. Même l'entrepreneur général, Stéphane Audet, de Foresterie Cash d'Amos, en était impressionné. « Hier, on avait 50 bénévoles pour dérouler le gazon, illustre-t-il. Ça a super bien été, ça a pris deux heures, puis on a fait 2200 rouleaux. C'est incroyable! »

Des infrastructures pour faire bouger la jeunesse

Bryan Poucachiche, 16 ans, s'est joint à la corvée. Il se réjouit de la construction de ce terrain.

« Je trouve ça qu'il y a de l'avantage, parce que se déplacer pour des games de balles, c'est quand même un peu plate », fait valoir le jeune homme.

Le projet est tout aussi stimulant pour Pierre Trépanier de Fun Sport Canada. L'organisme de Val-d'Or aide la jeunesse algonquine dans la pratique du sport et favorise les études.

Le droit de rêver chez soi

L'animateur à la vie communautaire, Daniel Lemieux croit aussi que le terrain changera la vie des jeunes de la communauté. « Depuis dix ans, le portrait d'ici a bougé énormément, évalue-t-il. Ce qui restait un peu, c'était de dire aux enfants que le plaisir peut aussi être dans leur communauté. »

Et déjà, les jeunes de la communauté — et même de l'extérieur — répondent présents à l'appel de corvée communautaire lancé pour la construction du terrain.

« Notre partenaire Fun Sport Canada nous donne un coup de main et nous a amené des jeunes du Lac-Simon qui sont venus aider et qui ont profité aussi de nos activités par le passé, comme le football, poursuit M. Lemieux. Je pense que c'est une façon de reconnaître les liens qui se sont faits par les années et de ramener aussi des jeunes du [Réservoir-Dozois] qui vivent aujourd'hui à Lac-Simon. »

La MRC de la Vallée-de-l'Or, le gouvernement du Québec et plusieurs institutions de Kitcisakik sont partenaires du projet.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine