Retour

Les jeunes de l'Abitibi-Témiscamingue s’affrontent sur le terrain scientifique

La finale régionale d'Expo-sciences Hydro-Québec s'est tenue vendredi et samedi au Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue, campus de Rouyn-Noranda.

Une quinzaine de jeunes du primaire et du secondaire ont participé avec 9 projets.

5 projets sont choisis pour représenter la région dans la finale québécoise d'Expo-sciences Hydro-Québec qui aura lieu à Shawinigan le 20 avril.

Maéva Giasson du Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue et Geneviève Blagdon-Dubreil du campus de Rouyn-Noranda se sont intéressées au kombucha.

Un projet de recherche sur une boisson fermentée très en vogue et qui aurait des vertus sur le corps, explique Maéva Giasson.

« On en a vérifié deux à savoir sa capacité à réguler la glycémie et une action antibactérienne, dit-elle. On a vraiment vu un intérêt, on a croisé beaucoup de personnes qui font du kombucha eux-mêmes chez eux. Donc, il y avait de l'intérêt pour notre étude, pour justement savoir si ça a vraiment les vertus qui sont expliquées sur Internet. »

Cloé Morin du Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue a voulu en savoir plus sur la lumière bleue émise par les appareils électroniques.

Avec trois autres étudiantes, elle a cherché les moyens de contrer les effets de cette lumière sur le sommeil.

« Le sujet est pertinent parce que les appareils électroniques sont de plus en plus présents dans nos vies, puis c'est vraiment important, car les effets des appareils sont encore méconnus puisque nous sommes la première génération qui est vraiment touchée de façon intense », dit-elle.

La directrice générale de Technoscience Abitibi-Témiscamingue, Luce Turgeon explique que chaque année, les jeunes participant au concours Expo-sciences présentent des sujets de plus en plus intéressants à voir.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce chien refuse qu'on le prenne en photo





Rabais de la semaine