Retour

Les jeunes du Témiscamingue s'initient à la foresterie

Une journée « forêt » était organisée mercredi pour les élèves de la cinquième année du primaire du Témiscamingue.

Un reportage de Tanya NeveuL'activité organisée par l'Association forestière de l'Abitibi-Témiscamingue (AFAT) et le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs se déroulait au Domaine de la Baie Gillies de Latulipe.

Cette journée avait pour but de susciter l'intérêt des jeunes envers la foresterie. Quelque 170 élèves du Témiscamingue ont découvert la forêt lors de l’activité.

L'industrie forestière ayant passé à travers plusieurs crises, l'intérêt pour ce secteur d'activités a diminué dans les dernières années dans les différentes institutions scolaires.Linda St-Louis, responsable du programme éducatif à l'Association forestière de l'Abitibi-Témiscamingue (AFAT), explique que de nombreuses notions ont été relatées aux jeunes. « C'est vraiment une initiation à la forêt et on suscite la curiosité à aller plus loin, soit la survie en forêt, l'orientation et l'identification des arbres », explique-t-elle.

Redorer l’image de la foresterieLa foresterie n'a pas toujours eu bonne presse et les dernières crises du bois d'oeuvre ont affecté le nombre d'inscriptions au Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue et au Centre de formation professionnelle d'Amos.Cet hiver, seulement deux étudiants ont obtenu leur diplôme collégial en technologie forestière, mais le directeur des études, Éric Aubin, reste positif.« Quand dans les journaux on |voit| des messages plus négatifs par rapport à l'industrie forestière, on voit souvent qu'il y a un impact sur notre nombre d'inscrits dans ce programme-là. C'est malheureux parce que les perspectives d'emploi en technologie forestière sont excellentes », soutient-il.L'automne 2017 s'annonce toutefois mieux. Trente-neuf étudiants sont inscrits au Cégep et les cohortes sont pratiquement pleines au centre de formation Harricana.Par des activités-découvertes et des rallyes, les jeunes de l'école primaire de Laverlochère sont captivés.L'Association forestière espère que des activités comme celle-ci vont inciter les jeunes à travailler en foresterie.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine