Retour

Les motocyclistes présents en masse au déjeuner du Centre de dépannage de Rapide-Danseur

Près de 600 motocyclistes se sont réunis dimanche pour le 29e déjeuner-bénéfice au profit du Centre de dépannage de Rapide-Danseur en Abitibi-Ouest.

Un texte de Marc-Olivier Thibault

Des gens de partout en Abitibi-Témiscamingue ont participé à l'événement, certains d'aussi loin que Lebel-sur-Quévillon.

L'événement lancé en 1989 permet d'assurer le financement du Centre de dépannage, qui vient en aide aux familles à faible revenu.

Le rassemblement marque aussi le coup d'envoi de la saison estivale pour plusieurs motocyclistes explique la bénévole du Centre, Christiane Farrell. « Le but principal c'est le brunch, mais c'est également, le coup d'envoi de la moto et ils [les motocyclistes] ont la bénédiction des motos, dit-elle. Après ça ils peuvent partir en sécurité, le curé s'est occupé de tout ça (rires). »

L'activité permet aux adeptes de motos de se rencontrer.

Pour Raymond Boudreau, résident de Clerval, c'est une occasion de partager sa passion pour la moto ainsi que de sa foi. « Je viens en avant un petit moment et je demande la permission au curé de partager un bout de la parole de Dieu. Vu que c'est une messe de motard donc comme c'est un motard en avant ça va bien ensemble », raconte avec sourire Raymond Boudreau.

De nombreuses associations de moto sont représentées lors de l'événement.

La plupart de leurs membres sont impliqués dans une cause comme Denis Caron de Lebel-sur-Quévillon qui fait du bénévolat pour les maisons de soins palliatifs.

« Chaque année je fais mon bénévolat. Moi je fais partie du club de Val-d'Or, mais la gang de La Sarre ils ont "Ensemble pour Colyn" explique-t-il. Ils travaillent pour avoir une maison pour le jeune, ils sont venus en aide à ça, ils vendent des foulards et des tubes. »

Chaque année, le déjeuner du Centre de dépannage permet d'amasser près de 3 000 $.

Plus d'articles