Retour

Les policiers non responsables de la mort de Francis Dupont-Rivard

La coroner Me Karine Spenard a conclu que la mort de Francis Rivard-Dupont, 29 ans, n'a pas été causée par l'intervention des policiers de la Sûreté du Québec survenue le 3 octobre 2016.

Un texte d’Angie Landry

Dans son rapport publié le 26 février dernier, la coroner précise que M. Dupont-Rivard se trouvait d’abord « dans un état de désorganisation importante » sur la voie publique au moment où des appels de citoyens ont été logés.

L’homme a d’abord été interpellé par les policiers puisqu’il errait nu et ensanglanté et en raison des coups de poing qu’il donnait dans le pare-brise d’une voiture.

N’obtempérant pas aux demandes des policiers de se coucher par terre, une « vigoureuse mêlée » entre l’homme et les agents s'en est suivie, affirme la coroner.

Une fois maîtrisé, l’homme s’est retrouvé en arrêt cardiorespiratoire. Les policiers ont débuté les manœuvres de réanimation au même moment où les paramédics sont arrivés sur les lieux.

Le décès de l’homme de 29 ans a été déclaré officiellement par un médecin de l’hôpital de Rouyn-Noranda.

La coroner Karine Spenard conclut ainsi que « la combinaison de l’intoxication et du stress engendré par l’altercation avec les policiers a déclenché le syndrome de délirium agité qui a été fatal à Francis Dupont-Rivard.

Plus d'articles