Retour

Les priorités des députés Gendron et Blanchette pour la session parlementaire

Après une première journée d'activités à l'Assemblée nationale, mardi, le doyen François Gendron et le ministre responsable de la région, Luc Blanchette, ont dressé leurs priorités pour la présente session parlementaire.

La rentrée de François Gendron

Le député d'Abitibi-Ouest, François Gendron, salue l'adoption à l'unanimité d'une motion qui vise à mettre fin aux applaudissements à la période de questions.

En ce début de session parlementaire, il estime que la question de l'éducation sera au coeur de ses priorités cet automne.

François Gendron affirme que les libéraux ne soutiennent pas suffisamment les régions. Il déplore la perte d'outils de concertation comme les Conférences régionales des élus.

François Gendron salue par ailleurs la tenue samedi d'une journée de mobilisation de Projet AT, un mouvement qui découle de la démarche Touche pas à ma région de l'automne dernier. Il souhaite que le ministre régional Luc Blanchette y prenne part.

Le ministre répond qu'il a déjà rencontré les organisateurs de l'événement et qu'il est à l'aise avec leur démarche. Il ne sera toutefois pas présent samedi.

En ce qui concerne le développement régional, il répond que la table des préfets de l'Abitibi-Témiscamingue a récemment embauché une coordonnatrice.

Les plans du ministre Blanchette

De son côté, le député de Rouyn-Noranda-Témiscamingue et ministre responsable de la région, Luc Blanchette, fait de l'agrandissement de l'aéroport une de ses priorités pour cette session parlementaire. Il souhaite également travailler sur le dossier de la radiothérapie et l'agrandissement de l'hôpital de Ville-Marie. Luc Blanchette dit qu'il va surveiller de près les travaux de la voie de contournement de Rouyn-Noranda.

En ce qui concerne les travaux parlementaires, Luc Blanchette souhaite faire adopter le projet de loi sur les mesures de transparence dans les industries minière, pétrolière et gazière.

Dans l'industrie touristique, Luc Blanchette s'engage à trouver des solutions sur la question de la taxe d'hébergement.

Au cours des derniers mois, l'Association touristique et les hôteliers ont exprimé leurs craintes de perdre la gestion des sommes de la taxe d'hébergement dans la région.

Voici l'entrevue complète accordée par Luc Blanchette à l'émission Des matins en or.

Plus d'articles

Commentaires