Retour

Les producteurs de la région satisfaits de leur rencontre avec le ministre Luc Blanchette

Des producteurs agricoles de la région ont rencontré le ministre responsable de l'Abitibi-Témiscamingue ce matin pour faire valoir leurs préoccupations quant au maintien du programme d'assurance stabilisation des revenus agricoles (ASRA).

L'ASRA verse une compensation lorsque le prix moyen de vente d'un produit est inférieur au revenu stabilisé.

Des outils de développement régional

Selon le président de l'UPA, la rencontre d'aujourd'hui a permis au ministre de mieux comprendre les raisons qui motivent la volonté des agriculteurs de maintenir le programme ASRA, en complémentarité avec le programme Agri-stabilité.

Sylvain Vachon note qu'il s'agit d'outils de développement utiles aux producteurs de la région :

« Pour un producteur de veau d'embouche, lui enlever l'ASRA, c'est lui enlever la possibilité de faire de la production agricole, fait-il valoir. Le producteur d'agneau-mouton c'est la même chose, le producteur de céréales à paille [aussi]. C'est pour ça qu'on est très préoccupés des indicateurs qui nous amènent à croire que ça pourrait être mis en péril. C'est pour ça qu'on a interpelé notre ministre régional, M. Blanchette, et il a compris les inquiétudes des producteurs de la région. »

Des préoccupations à transmettre au ministre de l'Agriculture

Sylvain Vachon mentionne que Luc Blanchette s'est engagé à faire valoir les préoccupations des agriculteurs de la région auprès du ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, Pierre Paradis.

Le 25 avril dernier, près de 250 des 550 agriculteurs de la région, qui craignent l'abolition de ce programme, avaient manifesté devant les bureaux de Luc Blanchette.

Plus d'articles

Commentaires