Retour

Les propriétaires de Pirouette et Girouette rembourseront leurs clients

Le centre d'amusement Pirouette et Girouette de Val-d'Or a décidé de rembourser ses clients. Lundi dernier, l'entreprise qui a fermé ses portes en raison d'une faillite avait pourtant annoncé qu'aucun remboursement n'était possible.

Avec les informations de Boualem Hadjouti

Un groupe de clients a annoncé sur les réseaux sociaux vouloir intenter une action collective.

L'administratrice Valérie Dufour dit comprendre la démarche des clients qui veulent obtenir un remboursement.

Un donateur

Elle affirme que 17 personnes ont déjà été contactées pour leur proposer un remboursement grâce au don de 4000 $ reçu de la part d'un entrepreneur.

« Il y a un donateur qui nous a donné des sous. On a fait les appels et on a remboursé les gens jusqu'au début décembre déjà, puis il y a d'autres entrepreneurs qui m'ont approchée, mais on fait de notre mieux », confie Valérie Dufour.

Le travail continue pour rembourser tout le monde. « On a fait la liste chronologique des derniers qui avaient pris des abonnements, donc les montants les plus gros, puis on est parti à l'envers, de la fin janvier quand on a fermé lundi jusqu'à début décembre. On a rappelé jusqu'à ce que ça donne 4000 $ et il reste juste à l'entrepreneur d'émettre les chèques et les envoyer. »

Valérie Dufour espère obtenir d'autres sommes d'argent pour pouvoir rembourser tous les clients de l'entreprise.

Qu'est-ce qu'une faillite?

Selon le syndic autorisé en insolvabilité chez Raymond Chabot Grant Thornton, Pier-Paul Belzil-Lacasse, le risque quand une entreprise est en faillite est qu'elle ne puisse pas rembourser ses dettes.

« Quand il y a une situation de faillite, c'est tout simplement l'entreprise, l'entité juridique qui n'est pas en mesure de payer toutes ses dettes avec les actifs qu'elle a et donc, c'est pour ça qu'il y a une faillite, explique-t-il. C'est normal, effectivement, que beaucoup de gens puissent perdre de l'argent là-dedans, que ce soit des clients qui avaient pris des abonnements avant, que ce soit la banque ou la marge de crédit qu'ils ont ou des prêts. Tous ces gens-là perdent de l'argent, ça fait partie d'un risque à ce niveau-là. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Le secret derrière les trop longues douches de ce jeune homme...





Rabais de la semaine