Retour

Les tourbières boréales peuvent stocker près de 700 fois les émissions annuelles de CO2 du Québec

Les tourbières boréales peuvent stocker l'équivalent d'environ 55 000 millions de tonnes de CO2. Cela correspond à près de 700 fois les émissions annuelles du Québec, estimées à 78 millions de tonnes en 2012.

Le ministre de l'Environnement, David Heurtel, a révélé ces données, vendredi, d'une étude réalisée par la professeure Michelle Garneau, titulaire de la Chaire de recherche sur la dynamique des écosystèmes tourbeux et changements climatiques.

Le responsable du service à la clientèle, conservation et éducation au parc d'Aiguebelle, Nicolas Beaulé, constate que les données démontrent le rôle important de la forêt boréale dans les changements climatiques. « On a besoin d'en savoir davantage avant de pouvoir agir et poser des actions concrètes... Effectivement c'est très encourageant de pousser plus loin puis de continuer à aller chercher des réponses en ce qui touche la réserve de carbone, que ça soit au niveau des tourbières dans les forêts du Nord, que ce soit plus près de chez nous au niveau des forêts boréales », croit-il. 

L'Action boréale perplexe

Pour sa part, le président de l'Action boréale Abitibi-Témiscamingue n'est pas surpris par ces résultats. Henri Jacob croit, par contre, que le ministre de l'Environnement prépare le terrain pour annoncer que le Québec n'atteindra pas son objectif de protéger 12 % de son territoire d'ici la fin de 2015.

« Il va nous dire que l'entente ça ne sera plus 12 % des écosystèmes qu'on doit protéger. Ça va être 15 % ou 17 % d'ici 2020. Et je suis convaincu de ça, qu'il va nous annoncer qu'on n'est pas capables d'atteindre, d'ici la fin 2015, ce que le gouvernement du Québec et Jean Charest avaient signé au Sommet de la Terre de Rio en 1992, de protéger 12 % de tous les écosystèmes. L'urgence d'agir n'est pas dans le Nord, elle est au sud du 49e parallèle, au Nord il n'y a pas encore une surexploitation », fait savoir Henri Jacob. 

Il n'a pas été possible d'obtenir la réaction du ministère de l'Environnement.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine