Retour

Logements insalubres à Québec : la Ville veut agir

Le maire de Québec assure qu'il ne laissera pas tomber les résidents de l'avenue Claude-Martin, dans le secteur Vanier, qui ont dénoncé lundi sur les ondes de Radio-Canada l'état délabré de leurs logements.

Un texte d'Olivier Lemieux

« Il n’y a pas plus scandalisé que le maire de Québec du comportement de certains propriétaires », a déclaré Régis Labeaume, lors de la séance du conseil municipal.

L’instant d’avant, une mère de famille habitant dans un immeuble insalubre lui avait demandé de venir voir de ses propres yeux dans quelles conditions elle vivait avec ses enfants.

« Je n’irai pas visiter parce que ça va créer un émoi », a-t-il répondu avant de préciser que la Ville connaissait « parfaitement » la situation.

Selon Régis Labeaume, il importe de trouver la bonne façon d’intervenir.

« Laissez-nous un petit peu de temps », a-t-il demandé.

L’OMHQ dans le coup

Régis Labeaume assure que l’Office municipal d’habitation de Québec (OMHQ) suit la situation de près.

Le propriétaire des cinq immeubles en mauvais état de l’avenue Claude-Martin est bien connu des autorités municipales.

L’homme serait d’ailleurs en instance de faillite, ce qui pourrait permettre de faire débloquer le dossier.

« Il y a peut-être des gens du secteur privé qui veulent acheter, a expliqué le maire de Québec. On verra, mais nous autres on ne vous laissera pas tomber. »

Lors de son passage dans les immeubles en question, l’équipe de Radio-Canada a noté des problèmes d’infiltration d’eau et la présence de vermine.

Plusieurs locataires ont aussi confié être aux prises avec un problème de punaises de lit.

Devant l'ampleur du problème, le Bureau d'animation et information logement (BAIL) affirme que la Ville de Québec a la responsabilité d'agir.

Plus d'articles