En ce début d'année, la perte de poids fait partie des résolutions de nombreuses personnes. Il faut cependant s'armer de patience. Pour soutenir ceux qui en ont le souhait, le Centre intégré de santé et des services sociaux de l'Abitibi-Témiscamingue (CISSS-AT) suggère une méthode qui permet de gérer son poids et d'améliorer sa confiance en soi.

La propriétaire du centre d'entraînement Cyclotonus à Val-d'Or, Véronique Pelletier, voit régulièrement des gens atteindre leur objectifs de poids santé lorsque ces derniers font preuve de patience. « Souvent, les gens pensent qu’ils ont la recette miracle, que le régime X leur fera perdre 20 livres en une semaine. Ils oublient qu'ils ont pris les 20 livres en une année », explique-t-elle.Elle souligne que le travail doit être échelonné sur une bonne période et que la patience est la clé.

Il ne faut pas y aller drastiquement [au début], car souvent on va être démotivé après un mois.

Véronique Pelletier, propriétaire, Cyclotonus

Elle ajoute que le secret, c’est de se fixer des objectifs graduellement et que les résultats suivront.

Méthode approuvéeLe CISSS-AT offre au CLSC de Rouyn-Noranda la méthode Choisir de maigrir, un programme reconnu par le ministère de la Santé. Ce programme axé sur la gestion du poids vise à améliorer la relation avec le corps et la nourriture. Le travailleur social et intervenant au programme Choisir de maigrir, Maxime Baril, explique que le programme est animé conjointement avec une nutritionniste et un travailleur social.

Notre approche est différente parce que elle fait vraiment le tour de l'individu. C'est une approche biopsychosociale. On voit vraiment la gestion du poids, mais d'une façon nutritionnelle, avec le comportement alimentaire.

Maxime Baril, travailleur social

Maxime Baril affirme que le programme couvre également les habitudes de vie et l'activité physique. Il sera offert sur une période de 14 semaines et débutera le 25 janvier.Selon les données recueillies en 2007 et en 2008, en Abitibi-Témiscamingue, la majorité des adultes est aux prises avec un surplus de poids.

Plus d'articles

Commentaires