Retour

Malaise en lien avec le port de bracelet en solidarité aux policiers de Val-d'Or lors de la journée nationale des Autochtones

Dans une volonté de rapprochement avec les Autochtones, des policiers étaient présents lors de l'ouverture du nouveau site culturel du Centre d'amitié autochtone de Val-d'Or « Kinawit » mercredi après-midi sur les berges du lac Lemoine. Le fait que certains d'entre eux portaient le bracelet rouge en guise de solidarité avec les policiers de Val-d'Or a cependant jeté une ombre sur la cérémonie.

Avec les informations d'Émélie Rivard-Boudreau

À l'occasion de la journée nationale des Autochtones, la population était invitée à visiter les lieux du projet Kinawit, à déguster des mets traditionnels, à assister à des chants et à danses autochtones et à fraterniser avec des artisans.

Plusieurs policiers étaient sur place aussi pour cette occasion afin de tisser des liens avec les Autochtones et la population en général. Par contre, certains d'entre eux portaient le bracelet rouge identifié avec le chiffre 144 qui correspond au poste de police de la Sûreté du Québec à Val-d'Or. Ce bracelet, porté par plusieurs représentants des forces policières depuis l'automne 2015, est une manière de manifester son appui aux policiers depuis les révélations des femmes autochtones qui ont allégué avoir subi des mauvais traitements de leur part.

Plusieurs personnes, qui n'ont pas voulu être identifiées, ont exprimé un malaise concernant le port de ce symbole qui, selon elles, divise plutôt qu'il ne rassemble.

Selon la Sûreté du Québec, le port du bracelet ne signifie en rien une prise de position de la part des policiers. Le sergent Hugo Fournier a affirmé que les policiers présents étaient fiers d'y être et souhaitaient sincèrement établir des liens de confiance avec les gens sur place.

Plus d'articles

Commentaires