Retour

Manifestation de la FIQ à Rouyn-Noranda : pas de réponse au bureau de Luc Blanchette

Plus d'une centaine d'infirmières membres de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) ont manifesté cet après-midi devant le bureau du ministre responsable de la région, Luc Blanchette, ainsi que devant le CHSLD Harricana d'Amos ce matin. La présidente de la FIQ, Régine Laurent, était présente lors des deux événements.

Avec les informations d'Émilie Parent-Bouchard

Mme Laurent ainsi que les membres de la FIQ présents en grand nombre sont allés déposer au bureau du député de Rouyn-Noranda-Témiscamingue 1600 griefs qui symbolisent la stagnation des conditions de travail des 1600 membres à exercer la profession dans la région.

Les syndiqués se sont cognés le nez à une porte close. Les employés du bureau de Luc Blanchette ont refusé d'ouvrir la porte à Mme Laurent.

Du mépris?

La présidente de la FIQ s'est dite étonnée que les responsables du bureau du ministre Blanchette n'aient pas daigné ouvrir la porte aux infirmières, un geste qu'elle associe à du mépris. Mais pour Régine Laurent, ce n'est qu'une invitation à poursuivre le travail.

« En plus de travailler avec du personnel en moins, en plus de faire du temps supplémentaire obligatoire, pour faire valoir nos droits, il faut remplir des griefs. On a voulu lui illustrer ce que ça veut dire cette mauvaise gestion-là en lui déposant symboliquement les griefs, explique Mme Laurent. Visiblement, à son bureau, ce qui m'a surpris c'est un mépris total, même pas de réponse pour [savoir] ce qu'on veut. Pour moi, ça illustre le même mépris que le ministre envers les professionnels en soin. Et il connaît le réseau, donc, il le fait sciemment. »

Mobilisation renouvelée

Parmi leurs revendications, les infirmières déplorent notamment le recours qu'elles qualifient d'abusif au temps supplémentaire, le manque de personnel et le peu de membres qui travaillent à temps complet.

Des membres de la FIQ rencontrés sur place ont souligné que la venue de leur présidente donne un souffle nouveau à leur mobilisation.

Il n'a pas été possible d'obtenir la réaction de Luc Blanchette, qui participait à une réunion du Conseil des ministres cet après-midi à Québec.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine