Retour

Marche de solidarité avec les femmes autochtones à Lac-Simon

Une trentaine de personnes ont marché aujourd'hui à Lac-Simon en solidarité avec les femmes autochtones. Cette manifestation était organisée par le Centre d'aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel en collaboration avec la communauté de Lac-Simon. Le but était de manifester leur soutien aux femmes autochtones à la suite de l'annonce de la Direction des poursuites criminelles et pénales à l'effet qu'il n'y aurait aucune accusation portée contre les policiers de Val-d'Or.

« Ce qu'on souhaite, c'est que malgré tout ce qui se passe, que les gens ne se referment pas, ne se bloquent pas dans les préjugés, qu'on continue d'évoluer, qu'on prenne ces événements-là et qu'on apprenne de tout ça, qu'on s'ouvre plus à écouter les gens des communautés sur ce qu'ils vivent, ce qu'ils ont à dire et qu'on les supporte quand ils d.écident de parler, c'est super important », a affirmé Judy Lafontaine intervenante chez Assaut Sexuel Secours.

« Le dévoilement de l'enquête du DPCP qui est mené à un non-lieu, c'est important de continuer la lutte et de dire que oui, on vous croit. Il ne faut pas que vous vous découragiez. Il ne faut pas que ces incidents réduisent l'initiative qui a été prise de briser le silence. Aujourd'hui, on est là en appui avec la communauté pour continuer de se faire entendre », a fait valoir pour sa part le président régional du Conseil central de l'Abitibi-Témiscamingue, Giacomo Bouchard.

Le Regroupement de femmes de l'Abitibi-Témiscamingue tenait également à démontrer sa solidarité envers les femmes autochtones. Joanie Marleau est venue de Rouyn-Noranda pour participer à la marche « en solidarité à toutes les femmes victimes d'agressions, c'est vraiment pour apporter notre solidarité, c'est pour signifier qu'on les croit. Pour nous, dénoncer, c'est un geste de courage alors on veut apporter notre support par rapport à ça. »

Plus d'articles

Commentaires