Retour

Marche pour les personnes atteintes de la maladie de Parkinson

À Rouyn-Noranda, des dizaines de personnes ont participé au 2e Parcours Parkinson. C'est l'une des activités de collecte de fonds pour aider la recherche sur cette maladie.

Un texte de Boualem Hadjouti

Des malades, des proches aidants et des bénévoles de partout en région ont pris part à cette activité.

L'Abitibi-Témiscamingue compte environ 200 personnes atteintes de la maladie de Parkinson.

Parmi elles, Luc Desjardins de Rouyn-Noranda, qui en souffre depuis 20 ans.

Il dit qu'il arrive à surmonter sa maladie en s'impliquant dans la société.

« Tu vis des deuils, tu finis par vivre pareil. Il faut que tu t'occupes. Moi je m'occupe. Je suis au conseil d'administration d'un organisme communautaire, il faut que tu t'occupes sinon c'est la maladie qui embarque », explique Luc Desjardins.

Le président du conseil d'administration de Parkinson Abitibi-Témiscamingue, Jean Ménard qui est atteint de la maladie est satisfait de la réponse du public.

Il affirme que la prise en charge des malades s'est améliorée en région grâce à la présence de 3 neurologues, mais que parfois ils sont dirigés vers l'extérieur.

Selon lui, les proches aidants souffrent également de la situation.

« Souvent c'est plus difficile pour le proche aidant que la personne atteinte de la maladie parce qu'elle doit vivre des deuils, et ces deuils-là sont plus difficiles. C'est ce que les gens vivent puis tous les projets qu'on faisait à ce moment-là, il faut les revoir. C'est plus des projets à long terme, c'est des projets au jour le jour, souvent une heure à la fois », dit-il.

Grace à Parkinson Abitibi-Témiscamingue, plus de 20 000 $ ont été amassés cette année pour la recherche sur la maladie.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine