Retour

Marlène Guay, de Val-d'Or, un exemple de persévérance scolaire

Les Journées de la persévérance scolaire se tiennent cette semaine. Partout au Québec, des activités sont organisées pour mobiliser les jeunes autour de la réussite scolaire. Sandra Ataman a rencontré une jeune élève de l'École secondaire le Transit, à Val-d'Or, qui doit travailler beaucoup plus que les autres élèves pour arriver aux mêmes résultats.

Avec les informations de Sandra Ataman

Marlène Guay, élève au Transit en première année du secondaire, est albinos. Cette maladie affecte grandement sa vision et rend son apprentissage en classe difficile. Pour elle, la persévérance, « c'est de relever des défis, continuer, foncer, pas lâcher et de se rendre au bout des choses », dit-elle. Elle doit travailler davantage pour arriver au même résultat que tout le monde.

« Ce qu'ils voient au quotidien, dans la classe, c'est une jeune fille qui est travaillante », souligne Cathy Pomerleau, enseignante ressource à l'École secondaire le Transit. Son rôle est de mener les jeunes vers la réussite. Avec l'aide de la direction, des enseignants et des parents, elle a trouvé un moyen pour faciliter le quotidien de Marlène.

« Marlène utilise un iPad en soutien à ses apprentissages et ça a vraiment donné une autonomie incroyable, relate-t-elle. Là, mon rôle s'est un peu effacé parce que Marlène est totalement autonome. Elle peut prendre en photo ses textes, les agrandir elle-même, écouter les textes. »

Cette enseignante veut montrer aux élèves qu'avec de la persévérance, tout est possible, malgré les difficultés. Un message qu'a bien compris Marlène Guay, qui croit bien être un modèle pour certains élèves. « On dirait que c'est plus une motivation de me voir agir, donc ils se disent : "Moi aussi je peux, si elle peut!" » croit la jeune fille.

Plus d'articles