Retour

Maternelle 4 ans : des lacunes dans l'attribution des places en Abitibi-Témiscamingue

Les commissions scolaires de l'Abitibi-Témiscamingue ont dû faire preuve de créativité pour organiser leurs nouvelles maternelles 4 ans. L'emplacement de ces nouvelles classes est déterminé en fonction de l'indice de défavorisation du ministère de l'Éducation. Cet indice calculé par les codes postaux entraîne parfois certaines incohérences, selon deux commissions scolaires de la région.

Avec les informations d'Émélie Rivard-Boudreau

Des lacunes

Parmi ces problèmes, certains enfants doivent notamment aller en maternelle dans une école différente de celle qu'ils fréquenteront au cours de leur primaire. Les commissions scolaires doivent parfois négocier avec le ministère pour obtenir certaines dérogations.

« Il y a quand même quelques petites lacunes », confirme la directrice des services éducatifs à la Commisssion scolaire de Rouyn-Noranda, Anne-Frédérique Karsenti. Elle cite plusieurs secteurs touchés à l'intérieur de son territoire. « Ça pouvait toucher l'École Notre-Dame-de-Grâce, particulièrement, le secteur Notre-Dame-de-Grâce, mais un peu du secteur de Bellecombe, un peu du secteur le Prélude, et un peu du secteur de Notre-Dame-de-Protection », énumère-t-elle.

L'écart entre riches et pauvres fausse les données

De grandes disparités de revenu entre les foyers d'un même quartier peuvent venir fausser les données de l'indice de défavorisation du ministère de l'Éducation. « Je vais vous donner un exemple concret, continue Mme Karsenti. L'HLM, qui est proche de l'École Notre-Dame-de-Grâce, n'est pas ciblé, alors qu'on sait que c'est de la défavorisation. Quand ça arrive et qu'on a des élèves de ces milieux-là, j'appelle au ministère, j'essaie de prendre un arrangement avec eux. »

Maternelles multiâge : une piste de solution?

La Commission scolaire du Lac-Abitibi a elle aussi dû demander une permission spéciale au ministère pour conserver sa maternelle 4 ans à Clermont, indique la directrice générale, Isabelle Godbout.

« Du côté de Clermont, on avait un certain nombre d'élèves de 4 ans, mais pas aussi grand que celui de Normétal, explique-t-elle. Le ministre nous a permis une dérogation pour qu'on puisse ajouter des élèves de 5 ans dans la classe. Donc, il y aura trois élèves de 5 ans qui vont fréquenter la maternelle de Clermont. Ça va donc devenir une maternelle multiâge de 4 ans et de 5 ans. »

La Commission scolaire du Lac-Abitibi n'a cependant pas pu conserver sa maternelle 4 ans, qu'elle avait déjà à Taschereau, en raison du manque d'élèves.

Le système est efficace pour Val-d'Or et le Témiscamingue

La classification par codes postaux est cependant adéquate pour la Commission scolaire du Lac-Témiscamingue, selon la directrice des services éducatifs à la Commission scolaire du Lac-Témiscamingue, Nicole Lavoie. « Chez nous, la majorité de nos municipalités, c'est une municipalité, un code postal, donc ça touche l'ensemble des municipalités, explique-t-elle. Comme l'école de Guérin, on va chercher des enfants à Nédelec, à Notre-Dame-du-Nord, à Guérin, à Rémigny... Donc, ça nous permet d'aller chercher des enfants dans un plus grand territoire. »

C'est la première année que l'école de Guérin offre la maternelle aux enfants de 4 ans. À Béarn, le service y est offert pour une troisième année.

À la Commission scolaire de l'Or-et-des-bois, aucune dérogation n'a été demandée. Selon la directrice des services éducatifs, Louise Sylvestre, la sélection par code postal et le système de priorité établi par le ministère permettent de bien gérer la demande. « Il y a une priorisation des besoins dans les enfants qui font une demande. Nous n'en sommes pas à des dérogations, affirme-t-elle. Nous avons eu l'autorisation pour ouvrir le groupe et après analyse on verra si on doit faire des démarches ultérieures. Mais présentement, nous n'avons pas eu de demandes de dérogations qui ont été acheminées. »

Le 6 juin dernier, le ministre de l'Éducation annonçait que sept nouvelles maternelles 4 ans allaient être implantées en Abitbi-Témiscamingue, en plus des 5 déjà existantes.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine