Retour

Matthew Coon Come quittera la direction du Grand Conseil des Cris

Après 40 ans de vie publique, le grand chef actuel du Grand Conseil des Cris (GCC), Matthew Coon Come, en a surpris plus d'un mardi en annonçant sur les réseaux sociaux qu'il ne briguera pas de nouveau mandat lors des élections cet été.

Un texte de Susan Bell, de CBC North

« Au nom de ma famille, je veux remercier tous les Cris d'Eeyou Istchee de m'avoir donné le privilège et l'honneur de représenter la Nation crie pendant tout ce temps », a écrit M. Coon Come dans un court communiqué.

Le grand chef a consacré plus de 30 ans de sa vie politique à la Nation crie. Il a d'abord été conseiller, puis chef de sa communauté natale de Mistissini. Il a ensuite été élu grand chef du Grand Conseil des Cris et président de l'Administration régionale crie en 1987.

M. Coon Come a également été le chef national de l'Assemblée des Premières Nations de 2000 à 2003.

« Matthew n'a jamais fui de combats pour défendre les droits fondamentaux des Autochtones, peut-on lire sur le site web du Grand Conseil des Cris. Sous sa gouvernance, le Grand Conseil des Cris (Eeyou Istchee) est demeuré au coeur de la majorité des débats politiques concernant les peuples autochtones du Canada. »

Matthew Coon Come a notamment été de ceux qui ont fait pression pour que Québec lance une enquête provinciale quant au traitement des Autochtones, après que de nombreuses allégations d'abus policiers dans la région de Val-d'Or eurent été révélées en 2015. Cette enquête a par ailleurs commencé cette semaine.

« Ce fut un privilège et un grand honneur d'avoir siégé à tes côtés pendant cette bataille sans précédent pour obtenir une réelle justice pour les femmes autochtones de Val-d'Or, nos soeurs, a écrit Édith Cloutier, directrice générale du Centre d'amitié autochtone de Val-d'Or. Ton leadership et ton courage politique ont contribué au cheminement vers la guérison pour chacune de ces femmes courageuses. Tu es un artisan de la réconciliation, un grand leader et un homme bon. »

« Tu as donné ton coeur aux personnes et dédié ta vie à Eeyou Istchee, a également dit l'ancienne présidente de l'Association des femmes cries d'Eeyou Istchee Virginia Wabano, en réponse à l'annonce de M. Coon Come mardi. Tu as laissé tomber plusieurs opportunités et mis de côté plusieurs aspects de ta vie personnelle... "Leadership signifie sacrifice." Ton sacrifice est reconnu et apprécié. Meegwetch grand chef. »

Cheminement

Matthew Coon Come a étudié en sciences politiques, en économie et en études autochtones, en plus d'avoir suivi des cours de droit aux universités de Trent et McGill. Il a également assisté à des cours d'études théologiques aux États-Unis après son mandat comme chef national en 2003.

Il s'est marié en 1976 avec Maryann Matoush et, ensemble, ils ont eu trois filles et deux fils.

Batailles et accomplissements

Au début des années 1990, Matthew Coon Come a été une figure-clé de la mobilisation pour bloquer la seconde phase du projet hydroélectrique de la baie James.

Ce projet aurait inondé les territoires cris et inuits de la région et aurait fait déborder la rivière de Grande-Baleine située près des communautés de Whapmagoostui et de Kuujjuarapik.

ARCHIVES: La grande aventure de la baie James

« Nous sommes les victimes de ce racisme environnemental, avait dit Matthew Coon Come en 1990, alors que 60 Inuits et Cris du nord du Québec allaient se rendre en canoë-kayak vers la ville de New York pour manifester contre le projet. Nous sommes ceux que vous avez trouvés lorsque vous avez découvert le Canada et toutes les fois que vous en voudrez toujours plus, vous nous trouverez encore. »

En 1994, M. Coon Come a reçu le prix Goldman pour cette lutte. L'Université de Trent lui a aussi décerné en 1998 le diplôme du « doctorant en droit honoris causa » et l'Université de Toronto lui a remis en 2000 le prix honorifique de doctorant en droit, selon le site Internet du Grand Conseil des Cris. Il a également reçu en 1995 le Prix national d'excellence décerné aux Autochtones.

Un des accomplissements plus récents de Matthew Coon Come est la création en 2014 du gouvernement régional d'Eeyou Istchee Baie-James. Ce gouvernement cri-jamésien a notamment donné aux Cris plus de contrôle sur les zones situées près de leurs communautés.

« Nous tournons la page sur les vieilles politiques d'exclusion, avait déclaré Matthew Coon Come à cette époque. Nous allons maintenant suivre le chemin d'inclusion et éviter de continuer de marcher sur le chemin de la marginalisation. »

Au cours de ses derniers mois en poste, il a aussi poussé l'approbation d'une proposition d'entente de gouvernance avec Ottawa et d'une nouvelle constitution pour la Nation crie. Ces documents doivent toutefois être approuvés par les gouvernements du Québec et du Canada.

Les élections pour pourvoir les postes de grand chef et de grand chef adjoint du Grand Conseil des Cris doivent se tenir le 12 juillet.

Plus d'articles

Commentaires