Retour

Michel Pageau, fondateur du Refuge Pageau d'Amos, est décédé

Michel Pageau, fondateur du Refuge Pageau, en Abitibi, est décédé. Il s'est éteint à Amos au cours de la journée du 5 octobre. M. Pageau était une icône de l'Abitibi-Témiscamingue. Il a été connu du grand public avec le documentaire Il parle avec les loups (2001), relatant son oeuvre : un refuge où il accueille et soigne les animaux blessés ou malades avant de les remettre en liberté.

Un article de Félix B. Desfossés

Fleuron touristique et oeuvre d'une vie

Le Refuge Pageau, qui est devenu un des fleurons de l'industrie touristique de l'Abitibi-Témiscamingue, célébrait ses 30 ans en août dernier. L'endroit a été organisé de manière à ce que le public puisse circuler près des enclos des animaux.

L'aventure du refuge a commencé officiellement en 1986, mais selon Marie-Frédérique Frigon, responsable des communications du Refuge Pageau, le fondateur avait une passion pour les animaux depuis l'enfance. « M. Pageau a toujours été très, très touché par les animaux, a toujours beaucoup aimé les animaux et a toujours eu l'envie de les sauver, exprimait-elle à l'occasion du 30e anniversaire du refuge. À l'origine [il] était trappeur, donc en passant beaucoup de temps en forêt, il a passé aussi beaucoup de temps à en apprendre sur les animaux. Il a commencé tout petit à sauver des poussins à côté de chez lui, mais les premiers animaux sauvages qu'il a sauvés [c'était] plus vers l'âge adulte, en faisant ses tournées de trappe. »

L'homme qui parlait avec les loups

L'homme à la grande barbe blanche distinctive a été immortalisé dans le documentaire Il parle avec les loups de Carlos Ferrand produit par l'Office national du film (ONF), dans lequel on le voit entretenir une relation de proximité avec les animaux, en particulier avec les loups, qui répondent à ses appels. Ses enfants ont développé une relation semblable avec les rescapés hébergés au refuge.

D'ailleurs, Michel Pageau a passé le flambeau de la direction à Félix Offroy, son gendre. Sa fille, Nathalie Pageau, est toujours impliquée dans l'organisation. Elle est responsable des soins aux animaux.

Il ne reste aujourd'hui qu'un seul loup de la meute qui avait l'habitude de répondre aux appels de Michel Pageau. « C'est notre plus vieux loup. Il a environ 14 ans cette année. C'est un des petits louveteaux qu'on voit dans le film qui date de 2001 », disait Mme Frigon, à l'occasion des 30 ans du refuge.

Plus d'articles