Retour

Microrafale : l'UPA sensibilise les producteurs à se faire dédommager

À la suite de la microrafale qui a causé plusieurs dommages dans la région, jeudi dernier, la fédération régionale de l'Union des producteurs agricoles (UPA) souhaite sensibiliser les producteurs sur les actions à entreprendre dans une telle situation.

L'UPA-Abitibi-Témiscamingue demande aux agriculteurs de contacter leur assureur et d'avertir leur municipalité respective dans l'éventualité où la sécurité publique aurait à intervenir. « Ce qui est peut-être moins pensé, c'est la Financière agricole. Il faut aller marcher dans nos champs, voir les dommages dans les champs de céréales, et s'il y a des dommages par les forts vents ou la pluie abondante, appelez la Financière et déclarez des pertes [...] des risques circonscris comme on appelle dans le jargon dans assurances agricoles », précise Sylvain Vachon, président régional de l'UPA. 

Denis Migneault, producteur de boeuf de Mont-Brun, a subi de nombreux dommages sur sa terre. Il a d'ailleurs contacté ses assurances. Il a raconté ce qu'il a vécu à Karine Hébert, à l'émission Le radio magazine. 

Ginette Simard, d'Harmonica assurances, aussi en entrevue à l'émission Le radio magazine, a expliqué comment fonctionne la réclamation auprès des assureurs. 

La microrafale a, entre autres, endommagé des maisons, des chalets et des fermes dans les secteurs de Mont-Brun, Palmarolle et Guyenne. Environnement Canada s'est d'ailleurs rendu sur les lieux pour étudier le phénomène météorologique. 

Plus d'articles

Commentaires