Retour

Mike Ward deux fois plutôt qu’une au Festival de l’humour de l’Abitibi-Témiscamingue

Mike Ward, l'un des humoristes les plus marquants de sa génération, présente deux spectacles en deux soirs cette fin de semaine à Val-d'Or dans le cadre du Festival de l'humour de l'Abitibi-Témiscamingue (FHAT).

D'après une chronique de Marc-Olivier Thibault

L’enfant terrible et adoré de l’humour québécois va monter sur scène jeudi soir pour y présenter un spectacle entièrement en anglais, un ensemble de ses meilleurs numéros anglophone présentés partout dans le monde depuis les dernières années.

Vendredi, il sera la tête d’affiche du premier d’une série de trois galas présentés au FHAT.En entrevue, Mike Ward soutient que l’Abitibi-Témiscamingue a toujours été un endroit agréable pour y présenter ses numéros.

« Les premières fois que je suis allé en Abitibi, c’était dans les années 90. Je n’ai jamais eu de misère, ça a toujours bien été. Ce sont souvent des humoristes un peu lâches qui disent que dans les régions du Québec, c’est plus dur. Il n’y a plus vraiment de différence. Avec internet on vit pas mal tous à la même place », estime-t-il.Pour le public francophone du vendredi, Mike Ward offrira un spectacle hybride tiré de son dernier spectacle solo Chien en plus de certains nouveaux sketchs.

Une thérapie par le spectacleMike Ward est en demande partout sur le globe, dans les deux langues. Il est sur scène régulièrement deux à trois fois par semaine.

Bref, l'humoriste est constamment en mode création et performance.« J’essaie de changer mon style d’écriture aux quatre ou cinq ans pour ne pas tomber dans les mêmes patterns, pour que ça ne ressemble pas trop à ce que j’ai déjà fait. Je viens de commencer à travailler un numéro sur la dépression », confie-t-il.

Mike Ward partagera la scène vendredi avec les finalistes du concours de la relève et l’humoriste Ève Côté.

Plus d'articles

Commentaires