Retour

Mini-centrales Onimiki : peu d'impacts sur l'environnement, selon une étude

Une étude environnementale confirme que le projet Onimiki au Témiscamingue aurait peu d'impacts sur l'environnement actuel.

Avec les informations de Tanya Neveu

Cette évaluation préliminaire, présentée au conseil de la MRC hier soir, a été menée par l'Organisme de bassin versant du Témiscamingue (OBVT).

L'OBVT conclut, entre autres, que les cours d'eau sollicités par le projet de mini-centrales hydroélectriques ont déjà été utilisés à des fins semblables dans les années antérieures.

L'organisme affirme aussi qu'il est raisonnable de croire que ce projet émettra peu de gaz à effet de serre et qu'il y a peu de risques de voir des effets sur la recharge en eau souterraine.

La préfète du Témiscamingue, Claire Bolduc, souhaite maintenant que les municipalités prennent le temps de bien consulter le document.

« Nous, ce qu'on voulait, c'est de l'information. Est-ce qu'il a des dangers majeurs? Ce que le rapport nous dit, c'est qu'il n'y en a pas. Est-ce qu'il y a des enjeux graves et dramatiques? Ce que le rapport nous dit, c'est que non il n'y en a pas. Donc nous, on continue pour obtenir les droits hydriques », affirme-t-elle.

L'étude réalisée par l'OBVT est disponible sur le site web conçu spécialement pour le projet Onimiki dans le sud du Témiscamingue.

Plus d'articles