Retour

Mise à jour économique : Carlos Leitao promet de l'argent pour les MRC des régions

Le ministre des Finances, Carlos Leitao, est revenu sur la mise à jour économique qu'il a présentée mardi dernier. En entrevue à l'émission Des matins en or, il a parlé des applications précises des nouvelles sommes annoncées pour la région de l'Abitibi-Témiscamingue.

Un texte de Félix B. Desfossés

Centre de radiothérapie : « Les ministres sectoriels vont se charger de faire les annonces subséquentes »

Interrogé à savoir si les crédits pour la construction du centre de radiothérapie de Rouyn-Noranda étaient inclus dans les sommes annoncées pour le domaine de la santé, le ministre des Finances est demeuré vague. Il a affirmé que l'argent serait distribué dans des secteurs « très ciblés. En santé, par exemple, c'est dans les soins à domicile, dans les CHSLD. Les ministres sectoriels vont se charger de faire les annonces subséquentes. »

Routes et infrastructures, investissement selon la vétusté

La semaine dernière, on apprenait que l'état des routes de l'Abitibi-Témiscamingue figure parmi les pires au Québec. Le ministre a affirmé que les dépenses en infrastructures sont attribuées par priorité. « Le critère principal, c'est la vétusté de l'infrastructure, l'état physique dans lequel elle se trouve, pour assurer la sécurité et le bon fonctionnement de cette infrastructure-là. Donc, des routes en très mauvais état, oui, elles devraient avoir une très grande priorité », indique Carlos Leitao.

De l'argent pour les MRC

Le ministre des Finances a aussi précisé comment de nouvelles sommes prévues pour les régions seront dépensées. « Nous allons doter les MRC de moyens additionnels pour pouvoir bien remplir leur rôle de développement économique régional », a-t-il notamment mentionné. Des infrastructures sportives seraient aussi au menu des dépenses.

Malgré les critiques de l'opposition stipulant que les investissements annoncés mardi sont minimes comparativement aux coupes réalisées par le gouvernement au cours des deux dernières années, Carlos Leitao a maintenu la ligne de son parti. « Nous n'avons pas coupé les dépenses, nous avons réduit le rythme de croissance des dépenses », a-t-il nuancé.

Plus d'articles