Retour

Musée minéralogique de Malartic : augmentation de l'achalandage

Le Musée minéralogique de l'Abitibi-Témiscamingue, à Malartic, connaît une autre bonne saison. Une augmentation de l'achalandage de 10 % a été enregistrée depuis le début de l'été. Depuis six ans, en plus de ses quatre expositions, le Musée organise des visites de la mine d'or à ciel ouvert Canadian Malartic.

Plusieurs facteurs expliquent cette hausse. Le directeur général du Musée minéralogique, Jean Massicotte, explique que Malartic a beaucoup fait la manchette récemment.

« Je ne vous cacherai pas qu'au cours des derniers temps, on a beaucoup, mais beaucoup parlé de Malartic, un peu partout dans les médias, parce qu'il y a eu quand même les audiences publiques pour le projet d'agrandissement de la mine Canadian Malartic. Déjà là, ça nous a déjà amené beaucoup de publicité et de promotion parce que, on peut dire qu'il y a beaucoup de gens qui profitent de l'occasion pour venir constater d'eux-mêmes ce qui en est de la situation à Malartic avec la mine, le projet d'extension », observe-t-il.

Le succès de la saison estivale pourrait aussi s'expliquer par l'intérêt pour l'exposition temporaire sur les pierres de fée. Les activités comme le Super motocross et le Festival western peuvent également avoir amené un plus grand nombre de touristes à s'arrêter au Musée.

Jean Massicotte sera l'invité de Karine Mateu au Radio-Magazine cet après-midi.

Plus d'articles

Commentaires