Retour

Négociations sur le bois d'oeuvre : des conséquences néfastes sur l'économie du Québec et de ses régions

Les négociations ardues sur le bois d'oeuvre entre le Canada et les États-Unis auront des répercussions économiques néfastes au Québec selon le président directeur général du conseil de l'industrie forestière du Québec, André Tremblay.

En entrevue au micro de l'émission Des matins en or, M. Tremblay a soutenu que les pertes de l'industrie forestière auront des conséquences négatives dans l'ensemble des secteurs d'activités québécois. « C'est tout ce qui tourne autour de la filière sciage, secteur forestier, évidemment a des retombés économiques sur l'ensemble de l'économie du Québec. Donc, les régions oui, mais tout le tissu économique du Québec va souffrir d'un conflit dans le domaine du bois d'oeuvre », a-t-il dit.

André Tremblay estime que l'échec des négociations pourrait mener à une taxe sur les exportations canadiennes atteignant 25 %. Les négociations se poursuivront au cours des prochaines semaines.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque