Retour

Nombre de contrats octroyés en éducation spécialisée réduit à la CSRN

Des éducatrices spécialisées sont sorties exaspérées de la séance de repêchage de la Commission scolaire de Rouyn-Noranda. Leur syndicat dénonce la diminution du nombre de contrats offerts dans les établissements qui accueillent des élèves handicapés ou présentant des difficultés d'apprentissage ou d'adaptation, mais la Commission scolaire soutient que les services seront maintenus.

Avec les informations de Vanessa Limage

Le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) qui représente les employés de soutien de la Commission scolaire de Rouyn-Noranda dénonce que le nombre de contrats d'éducatrices spécialisées ait été revu à la baisse cette année.

Cet automne, le nombre de contrats disponibles pour cette catégorie d'emploi est passé de 18 à 12, à la grande déception de celles qui assurent un soutien aux élèves handicapés, en difficulté d'apprentissage ou d'adaptation.

« Il n'y a jamais été question qu'on [ait] eu une baisse de clientèle des élèves avec le besoin d'éducatrices spécialisées, dénonce la conseillère syndicale, Marjolaine Boutin, qui représente aussi les éducatrices spécialisées de Val-d'Or et du Témiscamingue. Alors les impacts de tout ça, c'est sûr que ça fait en sorte que le service direct aux élèves va écoper de tout ça. Quand on coupe six postes, puis qu'on a la même clientèle, c'est sûr que le service aux élèves va être à la baisse. »

Explications de la CSRN

La Commission scolaire de Rouyn-Noranda précise que trois éducatrices reviennent de congé de maternité. L'établissement évoque aussi les compressions budgétaires imposées par Québec. Mais le directeur des ressources humaines de la Commission scolaire, Paul-Ange Morin, assure que les services seront maintenus.

« C'est certain qu'il a de la déception. Mais ça s'est passé dans un climat tout à fait convivial, j'y étais, assure-t-il. Puis les gens comprennent bien qu'on fait face à ces difficultés-là. Mais moi, je peux vous dire que tous les élèves à la Commission scolaire à Rouyn-Noranda qui ont besoin de services, vont recevoir les services. »

La conseillère du SCFP précise qu'elle n'a pas eu d'échos du repêchage de Val-d'Or et que les résultats du repêchage des éducatrices spécialisées à la Commission scolaire du Lac-Témiscamingue seront connus ce jeudi.

Plus d'articles

Commentaires