Retour

Nouveaux parcomètres sur Murdoch : le malheur des uns, le bonheur des autres

Les nouveaux parcomètres installés sur l'avenue Murdoch à Rouyn-Noranda font réagir. Ils créent d'une part des inconvénients aux parents qui vont déposer leurs enfants à l'école ou à la garderie. De leur côté, commerçants accueillent positivement cet aménagement.

Un texte de Louis-Éric Gagnon

Une quinzaine de parcomètres ont été installés devant l'école Sacré-Cœur au courant de l’été. Des parents interrogés alors qu'ils allaient porter leurs enfants remettent en question cette décision.« Ça ne va pas plus compliquer la logistique. Ça va coûter des vingt-cinq sous de plus. », dénonce l’un d’eux.« Ce n'est pas l'affaire la plus pratique. C'est une drôle de décision », ajoute un autre parent.

Priorités aux clients

Plusieurs espaces de stationnements étaient jadis utilisés durant l’entièreté de la journée par des travailleurs.Des commerçants affirment que cela empêchait leurs clients de se stationner près de leurs locaux.« Pour nous autres, ça va être vraiment bon, parce que nos clients vont avoir du parking. Les professeurs ne se stationneront plus de « 8h à 16h devant les commerces. Même pour l'animalerie, tu vas acheter une grosse poche de moulée à chien. Tu es pogné à l'autre bord de la rue. Je trouve que ça va être une bonne affaire, les clients vont avoir de la place », estime la coiffeuse au Salon Nouvostyl, Joanie Hull.

Moins d’espacesLes commerçants rencontrés apprécient les résultats, malgré une diminution du nombre d'espaces disponibles.Le directeur des travaux publics et services techniques de la ville de Rouyn-Noranda, Réjean Lesage, explique que les travaux avaient pour but d'améliorer la sécurité et la fluidité dans le secteur.« On avait des stationnements à 45 degrés. On est venu retirer ses stationnements- comme on l'a fait ailleurs sur l’avenue Murdoch pour venir augmenter la sécurité. En diminuant le nombre de stationnements, on est venu aussi les contrôler par parcomètre pour permettre une certaine rotation dans les véhicules qui sont stationnés », explique M. Lesage.Certains aménagements paysagers restent à être effectués, comme la plantation d'arbres à l'été 2018.

Plus d'articles

Commentaires