Le nom d'Hauris Lalancette est synonyme de patriotisme à Rochebeaucourt, en Abitibi-Témiscamingue. Le citoyen de 84 ans, qui s'est battu pour la survie de sa municipalité, a reçu un vibrant hommage aujourd'hui à l'occasion de la Saint-Jean-Baptiste.

La municipalité de Rochebeaucourt a profité des festivités de la fête nationale et de son 80e anniversaire pour souligner le travail de celui qui a été récemment désigné Patriote de l'année par la Société nationale des Québécois et Québécoises de l'Abitibi-Témiscamingue et du Nord du Québec.

Hauris Lalancette est le fils d'Ephrem Lalancette, un des pionniers qui se sont établis dans le village au nord de Barraute. Le fils a défendu haut et fort la municipalité de Rochebeaucourt dans les années 70, contre le risque de disparition. Au fond de son rang, Hauris Lalancette n'a jamais perdu son esprit patriotique au fil des ans. « Ces colons-là sont arrivés ici, ils ont défriché les terres, ils ont bâti l'église, ils ont développé un village. »

Son amour du Québec est sans limites, et il voue presque un culte à la fête nationale et au drapeau du Québec. 

Le maire de Rochebeaucourt, Marc-Antoine Pelletier, se targue d'avoir dans sa municipalité un si grand défenseur des petites communautés. « C'est notre patriote. Lui, son Québec, sa paroisse, c'est toute sa vie. C'est important et c'est bien correct comme ça. »

Plus d'articles

Commentaires